Faut-il participer à une introduction en bourse ou attendre ?

Lorsqu’une entreprise est introduite en Bourse, c’est-à-dire que ses actions sont vendues pour la première fois au grand public, de nombreux investisseurs se demandent s’il s’agit d’une opportunité à saisir et donc s’ils doivent participer ou non à cette offre publique initiale ou IPO. Dans cet article, nous allons tenter de répondre à cette question épineuse et dont la réponse n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. 

Faut-il participer à une introduction en bourse ou attendre ?
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Comment déterminer si une introduction en bourse est intéressante ou non ?


Pour savoir si une introduction en bourse est intéressante et donc si on doit ou non y participer, il est nécessaire avant tout d’être capable de connaitre le potentiel de croissance de l’entreprise qui met ses actions en vente.

Pour cela, il est nécessaire de prendre connaissance de diverses informations comme les rapports de performance trimestriels de l’entreprise qui sont obligatoirement rendus publics avant toute IPO. Il est également possible de consulter le rapport S-1 qui est le rapport obligatoire avant une introduction en Bourse. Mais ce rapport ne contient que des informations limitées et ne concernent le plus souvent que quelques années d’exercice, indépendamment de l’ancienneté de l’entreprise.

En tant qu’investisseur particulier, vous n’aurez donc pas accès aux mêmes données que les institutions financières qui peuvent par exemple bénéficier de réunions en face à face avec les dirigeants de ces entreprises avant leur introduction. Il est cependant possible de se faire une idée globale des perspectives de croissance et de développement de ces sociétés en consultant toutes les données disponibles en ligne et les avis des analystes.

Dans tous les cas et avant de vous décider à participer à une introduction en Bourse, vous devez faire attention à ne pas vous laisser influencer par la forte médiatisation de certaines de ces opérations et qui n’a pour but que de générer de l’appétit.

Concrètement, comment participer à une introduction en bourse ?


Passons maintenant à la pratique en découvrant comment participer à une introduction en bourse et donc comment acheter des titres d’une société qui va être introduite sur le marché.

Il existe ici une différence notable entre le traitement des institutions et des particuliers. En effet et alors que les institutions peuvent acheter les titres au prix de départ indiqué par la société, les investisseurs particuliers n’ont bien souvent pas cette chance, d’autant plus lorsque l’IPO concernée est très attendue.  De ce fait, les particuliers payent souvent leurs titres plus cher que le prix qui était annoncé au départ.

Dans tous les cas, plus vous prendrez position tôt sur cette introduction et moins vous paierez cher vos titres. Il est donc vivement conseillé de participer aux introductions en bourse dès le début du processus car durant la première séance, la volatilité est souvent élevée et le prix d’un titre peut très rapidement grimper.

Des irrégularités dans la performance des actions nouvellement cotées :


Une autre chose qu’il convient de savoir à propos des introductions en bourse concerne le fait que les titres nouvellement cotés présentent souvent des performances très irrégulières.

Si on observe les performances réalisées par les actions de sociétés introduites en bourse ces dernières années, on constate en effet des résultats mitigés. Pire encore, on observe des sous-performances de ces actions souvent plus importantes que les sur-performances à moyen terme, c’est-à-dire dans les deux années qui suivent les IPO.

Avant d’investir sur une introduction en Bourse, il est donc nécessaire de se préparer à conserver cet investissement sur le long terme avant de voir se dégager une réelle tendance et d’accepter la volatilité forte qui va impacter le titre durant cette période.

Aussi, c’est à vous et à vous seul, en fonction de votre stratégie et de votre horizon d’investissement, de décider si vous souhaitez participer ou non à une introduction en bourse. On retiendra ici que les risques sont souvent plus importants que les performances si vous envisagez un investissement à court terme. Rappelez-vous également que vous devez avant tout prendre votre décision après avoir obtenu un maximum d’informations concernant la société qui opère cette introduction et vous permettant d’en évaluer les réelles capacités de croissance sur le long terme.

Une autre méthode consiste à participer à une introduction en bourse sans acheter réellement les titres concernés mais en spéculant simplement à très court terme sur le sens de la tendance (par exemple durant la première séance), par le biais de contrats CFD ou contrats sur la différence.