Définition et exécution d’un ordre au marché

Parmi les différents types d’ordres que vous avez la possibilité de passer en Bourse, on trouve l’ordre au marché qui est sans doute l’un des plus courants. Dans cet article, nous vous proposons d’en apprendre un peu plus à propos de cet ordre avec sa définition précise et quelques explications quant à son exécution.

62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Un ordre au marché : Qu’est-ce que c’est ?


On appelle « ordre au marché » l’instruction donnée par un investisseur à un courtier ou broker d’exécuter un ordre de manière instantanée et au meilleur cours possible.

L’ordre au marché présente donc la caractéristique d’être exécuté le plus rapidement possible. Mais il faut pour cela que les liquidités du marché soient suffisantes. Une fois que cet ordre au marché a été réalisé, il apparait en tant qu’ordre « exécuté » ou « filled » en anglais.

A quel moment est-il recommandé de passer un ordre au marché ?


Il est généralement de mise de passer un ordre au marché quand on souhaite acheter ou vendre une valeur à un niveau de prix le plus proche possible du cours actuel de cet actif.

Ainsi, l’ordre au marché conviendra parfaitement bien aux investisseurs qui privilégient la simplicité et qui tradent en direct sur le marché. Ici, il n’est en effet pas nécessaire de prévoir à l’avance un prix ou une date d’exécution de l’ordre.

On notera aussi que les commissions prélevées sur les ordres au marché sont souvent plus intéressantes et donc moins importantes que pour les autres types d’ordres.

Qu’est-ce qui différencie l’ordre au marché des ordres programmés ?


Les ordres programmés soit les ordres stop et limite sont différents de l’ordre au marché puisqu’avec ce dernier, l’investisseur n’a pas de contrôle sur le prix auquel l’ordre sera exécuté puisque celui-ci s’exécute au cours actuel de la valeur. Il existe cependant parfois une légère différence entre le prix de l’exécution et celui indiqué sur le ticket d’ordre à cause de ce que l’on appelle le slippage.

En ce qui concerne les ordres stops, ils demandent d’exécuter un ordre lorsque le cours de l’actif atteint un seuil critique. Ces ordres sont utilisés dans le but de maîtriser les risques sur une prise de position et de couper les pertes.

L’ordre limite fonctionne quant à lui à l’inverse de l’ordre stop puisqu’il permet d’exécuter l’ordre à un niveau de cours jugé satisfaisant et de manière à prendre les bénéfices et les sécuriser.

Les autres types d’ordres simples :


Il existe bien entendu d’autres types d’ordres de bourse considérés comme des ordres simples et en voici la liste :


  • L’ordre à cours limité : Il permet d’acheter ou de vendre un actif avec une condition de prix et permet donc de fixer un objectif de cours.
  • L’ordre à seuil de déclenchement : cet ordre est exécuté également à partir d’un cours déterminé mais, pour un achat, l’ordre s’exécute ici soit à ce cours soit au-dessus et inversement pour un ordre de vente. Cet ordre permet généralement une protection contre une inversion de tendance.
  • L’ordre à plage de déclenchement : Ici, l’ordre est exécuté dans une fenêtre de prix déterminée à l’avance. On détermine ainsi un cours minium et un cours maximum de déclenchement.
  • L’ordre suiveur : Un ordre suiveur fonctionne comme un ordre à seuil de déclenchement sauf que l’on peut ici saisir un pourcentage de variation et non un seuil de prix. La stratégie utilisée par le biais de cet ordre est donc une stratégie basée sur un rendement minium de la position et non sur un objectif de cours.