A quel moment est-il judicieux de vendre ses actions ?

Acheter des actions est une chose intéressante, que l’on souhaite faire fructifier son capital par le biais de la perception de dividende sur les titres détenus ou en revendant ses titres avec un cours plus élevé. Mais encore faut-il savoir quand vendre ses actions. Que l’on souhaite vendre un titre dans le but de prendre ses profits ou de couper des pertes en cas de tendance baissière, il est en effet difficile de savoir quel est le bon moment pour agir. C’est donc le sujet que nous vous proposons d’aborder au travers de cet article avec quelques explications et conseils pour vendre vos titres au meilleur moment.

A quel moment est-il judicieux de vendre ses actions ?
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Pourquoi est-il important de vendre ses actions au bon moment ?


Tout d’abord, prenons quelques instants pour mieux comprendre en quoi il est important de déterminer avec précision le meilleur moment pour vendre ses actions. En effet, comme vous le savez sans doute, le moment de l’achat de vos titres, le plus souvent au meilleur prix c’est-à-dire au prix le plus bas, est un choix important dans le cadre de votre stratégie d’investissement. Mais il est tout aussi important voir parfois encore plus important de savoir quand se séparer de ses titres même s’il est évident qu’un choix judicieux à la fois d’entrée et de sortie du marché sera la stratégie qui vous rapportera le plus.

L’achat d’un titre au bon moment et au bon prix va en effet vous permettre de générer des profits mais c’est en vendant ce titre que vous allez effectivement prendre ce profit. Si l’adage veut qu’un titre conservé n’est pas un titre perdant, il n’est pas non plus gagnant et ne génère aucune plus-value tant qu’il reste dans votre portefeuille.

Beaucoup de traders conservent en effet des actions qui présentent à priori des plus-values latentes mais ne parviennent pas à se décider à prendre leurs bénéfices au bon moment. Finalement, le titre inverse sa tendance et ces traders se retrouvent avec des positions négatives. De la même manière, des traders peuvent conserver un titre qui baisse en pensant qu’il va repartir à la hausse et se retrouvent avec une perte encore plus importante.

Savoir vendre ses actions au bon moment est donc une condition indispensable si vous souhaitez que vos positions soient gagnantes et générer des profits avec l’investissement en bourse.

Premier conseil : Sachez ne pas être trop gourmand et tenez-vous à votre stratégie !


Le premier conseil que nous pouvons vous donner en ce qui concerne le moment opportun pour vendre vos actions est de ne pas vous montrer trop gourmand et cupide. En effet, si vous vous êtes fixé un objectif de cours qui vous parait intéressant pour votre action, vendez dès l’atteinte de celui-ci et ne vous laissez pas emporter par la tentation d’attendre que le cours monte davantage. Psychologiquement, cela peut en effet s’avérer très dangereux car, plus le titre va gagner des points et plus vous allez vous enfermer dans cette stratégie.

Lorsque votre titre va commencer à inverser cette tendance et perdre quelques points vous risquez de vivre cela comme une déception alors même que votre position reste largement gagnante. Vous allez alors inconsciemment espérer que le titre regagne le niveau haut atteint précédemment et le conserver malgré cette alerte. Bien entendu, il s’agit ici d’une stratégie extrêmement dangereuse puisque dans la plupart des cas, cette reprise haussière ne se manifeste pas. Le signal de vente est présent et votre titre va donc poursuivre sa tendance baissière jusqu’à ce que vous vous décidiez finalement à vendre, le plus souvent en-dessous de votre objectif initial. Il arrive même que cette décision de vendre arrive finalement juste avant que le titre n’entame finalement un rebond important.

Ici, ce sont les émotions qui ont guidé votre choix. Or, les émotions ne nous mènent pas vers un comportement rationnel. C’est notamment ce qui se passe le plus souvent avec les jeux d’argent. Le résultat de cette non-maîtrise de ses émotions est un gain inférieur à l’objectif préalablement mis en place voire une perte. Il faut donc savoir saisir l’opportunité de vente quand elle se présente et ne pas espérer trop d’une position qui prend de la valeur.

Tous les investisseurs chevronnés et rentables vous le diront : Savoir prendre ses gains au bon moment sans en attendre davantage est l’une des clés de la réussite dans le trading boursier. Sans cette capacité, vous ne survivrez pas longtemps dans la jungle des marchés financiers. Pire encore, le fait de ne pas réagir à temps en vendant ses actions sans être trop gourmand peut entrainer des pertes financières très importantes.

Deuxième conseil : Ne tradez pas sur les plus hauts et plus bas


S’il est évident qu’un bon trading boursier repose sur la capacité d’investir sur une action dont le cours est le plus bas possible et de la revendre lorsque son cours est au plus haut. Mais cela est sans compter sur l’aspect imprévisible des marchés financiers. En effet, il est strictement impossible de prévoir avec précision tous les mouvements de ces marchés. Ici, c’est le bon timing qu’il faut essayer de trouver pour ne commettre aucune erreur.

Là encore, l’une des erreurs les plus fréquentes des traders débutants est d’essayer à tout prix de prendre position à l’achat au prix le plus bas et de revendre au prix le plus haut. Pour éviter cette erreur, vous devez en effet être capable de repérer les changements de tendance par le biais notamment des points pivots.

La stratégie d’un trader doit uniquement être de vendre ses titres à un prix plus élevé que leur prix d’achat et aucun grand nom de l’investissement financier n’a fait fortune en misant sur les plus hauts et les plus bas.

Quelles sont les situations idéales pour vendre vos actions ?


Au-delà de l’atteinte de votre objectif stratégique qui doit obligatoirement entrainer la vente de vos titres comme nous l’avons vu plus haut, d’autres raisons peuvent vous donner un signal de vente intéressant.

Bien entendu, si vous vous apercevez que vous avez commis une erreur lors de votre analyse préalable du titre que vous avez acheté, cela remet en question toute votre stratégie et la rend beaucoup moins pertinente voire dangereuse. De ce fait et si les éléments qui vous ont poussé à acheter vos titres ne sont plus vérifiés, ne vous attendez pas à ce qu’ils le deviennent par la suite. Le respect de votre stratégie est en effet la base même de toute réussite en Bourse. Ainsi et si vous vous apercevez d’une telle erreur, vous devez immédiatement revendre vos titres sans chercher à optimiser vos gains.

Il est bien entendu possible que vous soyez déçu par la suite de ne pas avoir conservé ses titres s’ils finissent par monter mais rassurez-vous en vous disant que cela ne faisait pas partie de votre stratégie et que cela peut, à terme, entrainer une perte plus ou moins importante. Il est en effet préférable, en cas d’erreur d’analyse, d’assumer une perte légère qu’une perte plus lourde entrainant par exemple la perte totale de votre capital et l’incapacité de rebondir par la suite. Au contraire, il est judicieux, dans ce cas particulier, de savoir apprendre de ses erreurs.

Un autre cas dans lequel vous devez savoir vendre vos titres concerne une hausse volatile du cours de ces derniers. Si vous constatez une hausse subite du prix de votre action, vous devrez faire preuve d’humilité et revendre immédiatement ce titre. En effet, les tendances haussières les plus importantes sont aussi souvent les plus courtes et c’est ici votre réactivité qui fera la différence. Ici, un seul mot d’ordre : Prenez vos gains ! Rien ne vous empêchera ensuite de racheter ces titres lorsque l’inversion baissière aura eu lieu et de mettre en place la même stratégie d’investissement. Dans tous les cas, vous devez garder en tête qu’un faible gain est un gain tout de même et que, tant que vos positions sont clôturées gagnantes, vous êtes un bon trader.

Enfin, le dernier cas de figure qui doit vous pousser à vendre vos actions concerne le faut que la valorisation d’une entreprise ne soit plus définie par le prix de ses titres. En effet et si on peut considérer que la valorisation d’une entreprise est un élément concret et mathématique et que le prix d’un titre va, à un moment ou à un autre être le résultat de cette valorisation, celle-ci reste incertaine d’un certain point de vue et rien n’est gagné d’avance. Il est en effet connu qu’en bourse, rien n’est prévisible. Il est donc finalement peu judicieux de vendre une action parce qu’elle présente une sur valorisation par rapport à un titre concurrent ni d’acheter une action qui est moins valorisée que les autres. En effet, la sur valorisation ou la sous valorisation d’une action par le marché n’est pas obligatoirement fondée et la situation économique réelle de l’entreprise finira par prendre l’avantage. Il est en effet possible et même fréquent que des titres valent beaucoup plus que leurs bénéfices à venir et continuent de grimper jusqu’à ce que le marché les valorise enfin à leur valeur réelle. Notre conseil est donc ici de suivre avec la plus grande attention la valorisation des entreprises sur lesquelles vous investissez et guetter notamment une valorisation qui bat de nouveau records en vous interrogeant sur la possibilité que cela représente une bulle. Dans ce cas, vous devez vendre au plus vite avant que cette bulle n’éclate. Bien entendu, vous ne devez en aucun cas acheter un titre dont la valorisation est anormalement haute.