Un milliard d'euros pour renforcer la cybersécurité, accent mis sur les hôpitaux

2/2 Un milliard d'euros pour renforcer la cybersécurité, accent mis sur les hôpitaux © Reuters. UN MILLIARD D'EUROS POUR RENFORCER LA CYBERSÉCURITÉ, ACCENT MIS SUR LES HÔPITAUX 2/2

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a annoncé jeudi un effort d'un milliard d'euros pour renforcer la cybersécurité en France, avec un accent particulier mis sur le secteur de la santé à la suite de plusieurs attaques informatiques subies par des hôpitaux en pleine épidémie de COVID-19.

Ce milliard d'euros, "largement dans le cadre du plan de relance", sera consacré à "apporter un soutien à la recherche et au développement de nouvelles technologies souveraines" et à "créer un écosystème plus soudé, plus performant" notamment via la création d'un campus cyber qui ouvrira ses portes à l'automne, a dit le président de la République.

L'objectif est que les petites et moyennes organisations, qu'elles soient publiques ou privées, soient en mesure de "réagir encore plus vite et d'avoir tout de suite des barrières qui se mettent en place quand on est attaqué", a-t-il ajouté, en promettant de "renforcer les formations et à l'horizon 2025 de doubler le nombre d'emplois dans ce secteur stratégique".

S'exprimant après des entretiens avec le personnel des hôpitaux de et de Villefranche-sur-Saône, victimes, selon lui, d'attaques informatiques "mafieuses" ces deux dernières semaines, Emmanuel Macron a insisté en particulier sur le secteur de la santé, "le coeur du système, qui plus est au coeur d'une pandémie".

"On est confronté à un risque vital", a jugé le chef de l'Etat, qui a annoncé la création d'un observatoire permanent du niveau de sécurité des établissements de santé pour coordonner les pratiques, surveiller les vulnérabilités et mutualiser les expériences alors que le risque est apparu au grand jour depuis une attaque au "rançongiciel" contre le CHU de Rouen fin 2019.

Interrogé jeudi matin sur BFM TV, le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, a précisé que le nombre de cyberattaques générales en France avait été multiplié par 4 entre 2019 et 2020. Concernant les hôpitaux, a-t-il ajouté, "on a eu 27 attaques en 2020, on en a une par semaine depuis début 2021".

"Au total, on aura 350 millions d'euros des deux milliards du Ségur de la santé qui sont consacrés au numérique (qui) seront dédiés à renforcer la sécurité des systèmes d'information de santé impliqués dans les échanges de données du parcours de soin", a dit Emmanuel Macron.

Au-delà de cette "vigilance collective", le président de la République en a appelé à une "discipline individuelle" pour éviter toute "négligence" susceptible d'être exploitée par des pirates informatiques.

Il a ainsi annoncé une "sensibilisation à la cybersécurité dans les cursus de formation" pour lutter contre "une criminalité qui est en train de s'organiser, qui est parfois un continent caché".

(Bertrand Boucey, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)