StockBeat: L'incursion de Tesla dans le Bitcoin soulève des drapeaux rouges, anciens et nouveaux

StockBeat: L'incursion de Tesla dans le Bitcoin soulève des drapeaux rouges, anciens et nouveaux © Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- L'achat par Tesla de 1,5 milliard de dollars de devrait lever plus de drapeaux rouges sur les marchés financiers qu'un rassemblement du parti communiste à Pékin. Au lieu de cela, il alimente une manie spéculative sur un actif qui se négocie plus fébrilement que jamais selon le principe du "Grand Fou".

Si Elon Musk souhaite spéculer sur le Bitcoin, il a bien sûr parfaitement le droit de le faire. Beaucoup d'autres personnes font de même, et il y a donc de nombreuses raisons de croire qu'il peut vendre ses bitcoins avec un profit à l'avenir.

Mais il n'est pas nécessaire de le faire avec l'argent des actionnaires de Tesla (NASDAQ:). S'ils veulent parier sur le Bitcoin, rien ne les empêche de le faire. Cependant, les investisseurs de Tesla ont acheté - bien qu'à un prix atrocement élevé - des droits sur les futurs flux de trésorerie d'un constructeur automobile.

On peut affirmer qu'il n'y a pas de conflit inhérent à cette situation, et il est vrai qu'il peut y avoir un chevauchement important entre ceux qui croient au Bitcoin et ceux qui croient en Tesla. Il est certain qu'il semble y avoir un grand chevauchement des mentalités, dans la mesure où tous deux sont convaincus qu'ils vont révolutionner puis dominer leurs sphères respectives à l'avenir. Le fait est que si les actionnaires de Tesla voulaient spéculer sur le Bitcoin, ils ont toutes les opportunités de le faire eux-mêmes sans avoir besoin d'Elon Musk pour le faire à leur place.

De nombreux investisseurs de Tesla feront confiance à tout pari que fera Musk, en raison de sa force de caractère. C'est aussi leur droit. Néanmoins, le moment semble venu de rappeler que Musk doit être jugé en mars pour violation de son obligation fiduciaire, lorsqu'il a renfloué l'entreprise SolarCity en faillite de ses cousins avec 5,6 milliards de dollars de l'argent de Tesla en 2016. Les autres directeurs de Tesla ont déjà payé 60 millions de dollars, plus les frais de justice, pour régler ces accusations.

Ce que Tesla a annoncé lundi n'a rien à voir avec la fabrication ou la vente de voitures électriques. Il s'agit simplement d'un pari sur un actif spéculatif dont la seule utilité intrinsèque est de faire des transactions intraçables de biens et services illégaux. L'affirmation selon laquelle il s'agit d'une diversification des actifs de la trésorerie de l'entreprise est exagérée : l'objectif de la diversification est de répartir le risque, et non de l'amplifier (bien que le risque soit faible par rapport au bilan de Tesla : les 1,5 milliard de dollars dépensés représentent moins de 10% des liquidités détenues par l'entreprise en fin d'année).

Mais si l'affirmation de diversification est exagérée, l'affirmation selon laquelle Tesla acceptera le Bitcoin comme paiement pour ses voitures est tout simplement un leurre, car ni le client ni aucune entreprise ne voudrait fixer ses prix dans une devise qui peut augmenter ou diminuer de 10 % en un jour. L'unité de compte de Tesla restera le dollar pendant toute période significative. Le fait que Tesla ait eu recours à des arguments aussi spécieux devrait rendre immédiatement suspecte sa véritable motivation.

Il est difficile d'ébranler le soupçon que le principal objectif de cette démarche est de générer des profits sur papier à partir de rien, comme l'entreprise l'a fait jusqu'à présent avec les crédits d'émission, qui sont sur une tendance à la baisse à long terme. Ces deux facteurs ont pour effet de masquer la réalité, à savoir que l'activité automobile sous-jacente ne sera jamais assez rentable pour justifier l'évaluation actuelle de l'entreprise (plus de 1 700 fois les bénéfices et 26 fois les ventes de 2020, au cas où cela intéresserait quelqu'un).

L'influence que Musk exerce sur les marchés financiers par l'intermédiaire de ses fans fait qu'il est risqué de parier contre la décision de lundi, mais ce n'est pas un signe sain pour les marchés en général, et pour Tesla en particulier.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)