Powell confirme que l'économie est encore loin des objectifs de la Fed

Investing.com – Dans son témoignage très attendu de ce mardi devant le Congrès US, le président de la Fed Jerome Powell a déclaré que l'inflation et l'emploi restent bien en dessous des objectifs de la Réserve Fédérale, ce qui signifie qu'une politique monétaire accommodante devrait rester en place.

Malgré une forte hausse des rendements obligataires depuis le début de l’année, ce qui a généré une inquiétude accrue concernant l'inflation, M. Powell a déclaré que les pressions sur les prix restent pour la plupart modérées et que les perspectives économiques sont toujours "très incertaines".

"L'économie est loin de nos objectifs en matière d'emploi et d'inflation, et il faudra probablement un certain temps avant que des progrès supplémentaires substantiels ne soient réalisés", a déclaré le patron de la Fed dans des remarques préparées pour la commission bancaire du Sénat.

Il a ajouté que la banque centrale est "déterminée à utiliser toute sa gamme d'outils pour soutenir l'économie et contribuer à ce que la reprise après cette période difficile soit aussi solide que possible".

Powell a noté que la pandémie "a également laissé une empreinte significative sur l'inflation" et que, dans l'ensemble, elle ne constitue pas une menace pour l'économie.

"Après les fortes baisses du printemps, les prix à la consommation ont partiellement rebondi pendant le reste de l'année dernière. Toutefois, pour certains des secteurs qui ont été les plus touchés par la pandémie, les prix restent particulièrement bas", a-t-il déclaré. "Globalement, sur une base de 12 mois, l'inflation reste inférieure à notre objectif à long terme de 2 %".

Rappelons que l'année dernière, la Fed a révisé son approche de l'inflation. Dans le passé, elle imposait des hausses de taux préventives lorsqu'elle voyait le chômage baisser, pensant qu'un marché de l'emploi plus fort ferait monter les prix.

Aujourd'hui, elle prévoit de laisser l'inflation dépasser 2 % pendant un certain temps avant d’envisager un resserrement de la politique monétaire.

"Ce changement signifie que nous ne resserrerons pas la politique monétaire uniquement en réponse à un marché du travail fort", a confirmé M. Powell.

En ce qui concerne les perspectives, M. Powell s'est montré prudent, affirmant que même si les gains sont restés "inégaux et loin d'être complets", la récente baisse des cas de coronavirus et la poursuite du déploiement des vaccins donnent de l'espoir.

"Nous ne devons pas sous-estimer les défis auxquels nous sommes actuellement confrontés, mais l'évolution de la situation laisse entrevoir une amélioration des perspectives pour la fin de cette année. En particulier, les progrès continus en matière de vaccination devraient contribuer à accélérer le retour à la normale des activités", a-t-il déclaré. 

En ce qui concerne la réaction des marchés, on notera que les bourses, surtout aux Etats-Unis, ont favorablement accueilli les propos du patron de la Fed. Le Dollar, de son côté, perd une partie de ses gains précédents. Les investisseurs saluent le fait que le président de la Fed n'ait fait aucune allusion à un possible début de resserrement, après que des craintes à ce sujet soit apparues face à la hausse des rendements obligataires.

Let's block ads! (Why?)