Powell au Congrès, accord Lucid - SPAC, baisse du Bitcoin - Quoi de neuf sur les marchés ce mardi

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Le président de la Réserve fédérale Jerome Powell entame deux jours de témoignages au Congrès alors que les craintes d'inflation poussent les rendements obligataires à vers de nouveaux sommets. Lucid Motors a finalement conclu un accord avec la SPAC Churchill Capital IV de Michael Klein, le et l'Ethereum ont plongé, mais la livre sterling et les actions britanniques ont grimpé en flèche après que Boris Johnson ait tracé une route pour sortir de l'immobilisme. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le mardi 23 février.

1. Jerome Powell et la grande peur de l'inflation

Le chef de la Réserve fédérale entame deux jours de témoignages devant le Congrès sur l'état de l'économie, au moment où les inquiétudes sur l'inflation déclenchent une forte vente d'obligations à long terme.

La comparution de Powell promet d'être le point culminant de la semaine pour les marchés mondiaux, donnant l'indication la plus claire de la volonté de la Fed de laisser l'économie se réchauffer afin d'accélérer et d'achever la reprise économique après la pandémie.

Les assurances répétées de la Fed qu'elle maintiendra sa politique souple cette année ont été l'un des facteurs à l'origine de la forte hausse des actifs tels que les matières premières, ainsi que d'autres actifs qui sont des paris implicites sur la dévaluation du dollar.

2. Le rythme de baisse des cryptos s'accélère

Parmi ces paris sur la dévaluation du dollar, les cryptomonnaies ont été les premières à corriger fortement, les investisseurs prenant des bénéfices sur ce qui a été un mouvement extrême au cours des trois derniers mois.

Les prix ont encore chuté de 13,6 % à 47 410 dollars sur le marché Bitfinex. Ils ont maintenant chuté de 20 % par rapport à leur sommet d'il y a deux jours, bien qu'ils soient toujours en hausse de plus de deux tiers depuis le début de l'année, un rallye alimenté par un éventail de plus en plus large de façons de jouer cet actif.

La vente a été déclenchée le week-end dernier par un tweet du PDG de Tesla (NASDAQ:), Elon Musk, qui a noté que les prix de Bitcoin et d' semblaient "assez élevés" après leurs récentes hausses. Ethereum a baissé de 19,5 % à 1 463 $.

3. Les technologies devraient à nouveau faire baisser les marchés ; Home Depot et Medtronic font rapport

Les actions technologiques devraient entraîner les marchés américains à la baisse pour une deuxième journée consécutive lorsqu'elles ouvriront plus tard, car les craintes d'un éventuel ralentissement de la planche à billets par la Fed incitent à prendre une partie des bénéfices sur une reprise qui remonte maintenant à plusieurs années.

À 13h30, les étaient en baisse de 60 points, soit 0,2%, tandis que les étaient en baisse de 0,6%, mais les étaient en forte baisse de 1,5%, prolongeant les pertes de 2% enregistrées lundi.

Parmi les actions susceptibles d'être visées figurent Tesla (NASDAQ:) et Churchill Capital IV (NYSE:), la SPAC qui a officiellement annoncé dans la nuit les conditions de sa fusion avec son rival Tesla, Lucid Motors. Tesla a perdu 8,6 % lundi sur l'émergence de son premier véritable challenger basé aux Etats-Unis dans le segment des véhicules électriques de luxe.

Home Depot (NYSE:) sera également sous la loupe, son action ayant chuté de 1,5 % en pré-marché après avoir déclaré ne pas pouvoir dire si 2021 sera aussi fort que 2020, année où elle a connu un boom pandémique dans le domaine de l'amélioration de l'habitat. Le fabricant d'appareils médicaux Medtronic (NYSE:) doit également faire un rapport avant l'ouverture.

4. Les actifs britanniques augmentent en flèche alors que Johnson annonce la sortie de l'état d'urgence

La livre a atteint son plus haut niveau en un an contre l' et son plus haut niveau depuis avril 2018 contre le après que le Premier ministre Boris Johnson a décrit ce qu'il a appelé un "chemin prudent et irréversible" de sortie de confinement d'ici juillet.

Les actions britanniques ont également grimpé en réaction au discours télévisé de Johnson, prononcé tard dans la journée de lundi. Le , un indice de moyenne capitalisation qui se concentre sur les actions nationales, a augmenté de près de 1%, tandis que le a également surperformé les autres marchés européens, qui ont suivi la trajectoire générale de baisse à Wall Street lundi.

Le discours optimiste de Johnson a éclipsé les données du marché du travail de mardi matin qui montraient que le avait atteint son plus haut niveau en cinq ans en décembre, ainsi qu'une autre contraction de 114 000 des au cours des trois derniers mois.

5. Rotation dans le rallye des matières premières

Les matières premières agricoles ont rattrapé les matières premières industrielles dans le commerce de nuit, sur la perception que les métaux de base ont évolué trop loin, trop vite.

Le café, l'avoine, le riz complet et le soja étaient tous plus performants que le , l'aluminium et le zinc en ce qui concerne la confiance dans une augmentation générale du pouvoir d'achat des consommateurs.

Les contrats à terme sur le brut ont, quant à eux, reculé par rapport à un autre sommet de 13 mois, qu'ils avaient affiché à la suite de rapports selon lesquels les analystes de Goldman Sachs (NYSE:) voient maintenant le rallye aller jusqu'à 70 dollars le baril. A 13h35, les contrats à terme du brut américain étaient en hausse de 0,9% à 62,26 dollars le baril, tandis que le était en hausse de 0,8% à 64,89 dollars le baril. L' publie son évaluation hebdomadaire des stocks américains à 22h30.

Let's block ads! (Why?)