Les actions européennes en hausse, Vivendi en vedette

Les actions européennes en hausse, Vivendi en vedette © Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse lundi dans les premiers échanges à la faveur de l'optimisme des investisseurs dans la reprise économique et avec la forte progression à Paris de l'action Vivendi (PA:).

À Paris, l' gagne 0,77% à 5.747,72 points vers 08h45 GMT. À Francfort, le prend 0,32% et à Londres, le monte de 0,89%.

La Bourse de Milan gagne 0,83% saluant l'arrivée de Mario Draghi à la tête d'un gouvernement d'union nationale avec pour mission de gérer la double crise sanitaire et économique dans laquelle est plongée l'Italie.

L'indice de la zone euro s'octroie 0,59%, le avance de 0,55% et le de 0,66%.

La tendance des marchés reste depuis plusieurs semaines favorable aux actions et autres actifs risqués en raison d'indicateurs économiques jugés satisfaisants, de résultats d'entreprises supérieurs aux attentes, des campagnes vaccinales et des perspectives liées à un nouveau plan de relance aux Etats-Unis.

Le seul rendez-vous économique du jour sera la publication à 10h00 GMT de la production industrielle en zone euro.

Les prochains jours s'annoncent plus animés avec les "minutes" des dernières réunions de la Banque centrale européenne et de la Réserve fédérale, les ventes au détail aux Etats-Unis, les indices d'activité PMI "flash" et la poursuite des publications de résultats des sociétés cotées aux Etats-Unis et en Europe, avec Kering (PA:), Airbus (PA:), Walmart (NYSE:) ou encore Credit Suisse.

VALEURS

Tous les secteurs européens sont dans le vert dans les premiers échanges, comme celui des ressources de base, dont l'indice Stoxx gagne 2,63%, celui des banques (+1,79%) et de l'énergie (+1,61%).

Mais c'est le compartiment des médias qui signe la plus forte hausse (+3,01%) grâce à la performance de Vivendi, qui bondit de 17,32% après avoir annoncé son intention de distribuer à ses actionnaires 60% du capital de sa filiale musicale Universal et d'introduire celle-ci en Bourse d'ici la fin de l'année.

Le premier actionnaire du groupe de médias, Bolloré, gagne 12,80%.

Les deux valeurs occupent la tête du Stoxx 600.

A WALL STREET

La Bourse de New York est fermée lundi, en raison du "Presidents Day" aux Etats-Unis, après avoir fini en légère hausse vendredi avec des records de clôture pour le Nasdaq et le S&P-500 alors que les investisseurs attendent l'issue des discussions sur le plan de relance de l'administration Biden. [.NFR]

L'indice a gagné 0,09% à 31.458,4. Le S&P-500 a pris 0,47% à 3.934,83. Le a avancé de 0,50% à 14.095,47 points.

L'indice de , baromètre de la nervosité de Wall Street, s'est installé sous la barre des 20 pour la première fois en près d'un an.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le a terminé en hausse de 1,91% à 30.084,15 points, au plus haut depuis août 1990, soutenu par les attentes en matières de résultats d'entreprises et de croissance économique.

Portée par la solidité des exportations, de la consommation et des dépenses en capital, l'économie du pays a progressé de 12,7% en rythme annualisé sur la période octobre-décembre, marquant une hausse pour un deuxième trimestre consécutif et battant le consensus qui ressortait à 9,5%.

Le Japon devrait commencer sa campagne de vaccinations dans la semaine avec l'autorisation donnée au vaccin contre le COVID-19 de Pfizer-BioNTech.

Les Bourses chinoises sont fermées pour le Nouvel An lunaire et rouvriront le 18 février.

CHANGES

Le dollar cède 0,18% face à un panier de devises de référence et l'euro en profite pour monter à 1,2133 dollar.,

"Le rebond du dollar (...) a été provoqué par la relative surperformance de l'économie américaine ou les attentes à cet égard", a déclaré Shinichiro Kadota, responsable de la stratégie changes chez Barclays (LON:) Capital à Tokyo. "Maintenant, le marché cherche des preuves concrètes que l'économie américaine est surperformante. Les données économiques doivent s'améliorer."

La livre sterling grimpe à un pic de près de deux ans contre le billet vert, à 1,3896 dollar.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont en nette progression, atteignant des plus hauts de plus d'un an, en raison notamment des espoirs de relance économique et des tensions au Moyen-Orient.

La coalition sous commandement saoudien au Yémen a annoncé avoir intercepté et détruit dimanche après-midi deux drones chargés d'explosifs tirés par les rebelles houthis du Yémen.

Le baril de gagne 1,49% à 63,36 dollars et celui de brut américain (West Texas Intermediate, ) prend 2,09% à 60,71 dollars. Ils évoluent tous deux à leurs plus hauts depuis janvier 2020.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

Let's block ads! (Why?)