Léger rebond des actions en Europe, les résultats animent la séance

Léger rebond des actions en Europe, les résultats animent la séance © Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT EN DÉBUT DE SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent légèrement jeudi en début de séance, les investisseurs digérant un flot de résultats de sociétés au lendemain des propos accommodants de Jerome Powell.

À Paris, l' gagne 0,03% à 5.672,75 points vers 09h10 GMT. À Francfort, le prend 0,34% et à Londres, le avance de 0,42%.

L'indice de la zone euro s'octroie 0,31%, le monte de 0,41% et le de 0,26%.

Les dernières séances avaient été marquées par une accalmie sur les marchés après une séquence de hausse, les signes d'amélioration sur le front sanitaire, la poursuite des vaccinations et la perspective d'un plan de relance aux Etats-Unis alimentant les espoirs de reprise.

Mercredi, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a assuré une nouvelle fois que la banque centrale maintiendrait une politique monétaire accommodante pour soutenir l'économie et l'emploi et il a tempéré les craintes d'une poussée inflationniste.

"L’inflation est au coeur des préoccupations depuis le début de semaine même si elle ne ressort pas encore dans les données et dans les indicateurs. La Fed a essayé de tempérer la situation. Jérôme Powell a été très ferme, les taux ne bougeront pas", ont déclaré les économistes de Saxo Banque.

L'agenda macroéconomique se compose seulement de la publication à 13h30 GMT des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

VALEURS

Crédit agricole (PA:) est en tête du CAC 40 avec une progression de 4,84% car en dépit d'un bénéfice trimestriel en forte baisse, la deuxième banque cotée française entend distribuer cette année un dividende représentant un rendement de près de 8% en s'appuyant sur une solvabilité solide.

A l'autre bout du classement, Unibail-Rodamco-Westfield chute de 13,91% après avoir annoncé mercredi soir suspendre son dividende pendant trois ans, vouloir achever son programme de 3,2 milliards d'euros de cessions d'actifs en Europe et réduire sa présence aux Etats-Unis.

Le groupe d'immobilier commercial entraîne dans son sillage les concurrents Klépierre (PA:) (-7,42%) et Mercialys (PA:) (-3,9%).

Legrand (PA:) cède 1,70% après des annuels en recul, Pernod Ricard (PA:) recule de 0,74% en dépit de l'amélioration séquentielle de son activité au deuxième trimestre et Schneider Electric (PA:) s'adjuge 2% après avoir dit attendre une hausse des résultats cette année.

Ailleurs en Europe, AstraZeneca (LON:) prend 1,63%, le groupe pharmaceutique britannique prévoyant une accélération de la croissance de ventes cette année après un chiffre d'affaires trimestriel meilleur qu'attendu.

Commerzbank (DE:) perd 5,19% après avoir creusé ses pertes nettes au cours du quatrième trimestre.

Hors résultats, l'action Danone (PA:) gagne 2,51% après la demande par le fonds Artisan Partners de changements de stratégie et de gouvernance au sein du groupe agroalimentaire.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi après avoir atteint des records, les secteurs énergétique et financier ayant progressé alors que les actions des grandes entreprises technologiques limitaient leurs gains dans le cadre d'une rotation des portefeuilles.

L'indice a gagné 0,20% à 31.437,80 points. Le S&P-500 a perdu 0,03% à 3.909,88 points. Le a reculé de son côté de 0,25% à 13.972,53 points.

Twitter (NYSE:) a progressé de plus 13,2% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice trimestriel supérieurs aux attentes, tout en disant anticiper un bon début d'année grâce au rebond des dépenses publicitaires.

A la baisse, le constructeur automobile General Motors (NYSE:) a perdu 2,1% après avoir publié des prévisions annuelles inférieures aux attentes en raison d'une pénurie de semi-conducteurs affectant le secteur.

Cisco (NASDAQ:) a reculé de 2,6% après la publication d'une baisse de son chiffre d'affaires pour un cinquième trimestre consécutif.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une ouverture en hausse modérée.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo est fermée pour un jour férié.

Les marchés de Chine continentale, de Taiwan et de Corée du Sud sont également fermés en raison du nouvel an lunaire.

A Hong Kong, ouverte pour une demi-séance, l'indice Hang Seng a gagné 0,45%. Certains intermédiaires ont déclaré que le premier entretien entre le président américain, Joe Biden, et son homologue chinois, Xi Jinping, avait contribué à la hausse du marché.

TAUX/CHANGES

Sur le marché obligataire américain, le rendement des Treasuries repart en légère baisse après avoir atteint la veille un creux d'une semaine à 1,122% en réaction à la publication des chiffres mensuels des prix à la consommation montrant une inflation conforme aux attentes en janvier.

En Europe, le dix ans allemand recule de trois points de base à -0,467%.

Sur le marché des devises, le dollar est stable face aux autres grandes devises et l'euro se traite à 1,2127 dollar.

PÉTROLE

Les cours du sont en baisse, effaçant une petite partie des gains engrangés récemment grâce aux espoirs sur la reprise de la demande.

Après neuf séances consécutives de hausse, le perd 0,6% à 61,1 dollars le baril après avoir atteint mercredi son plus haut niveau depuis janvier 2020, à 61,69 dollars. Le brut américain abandonne 0,58% à 58,34 dollars après un pic de treize mois la veille à 58,91.

(édité par Patrick Vignal)

Let's block ads! (Why?)