Lagarde (BCE) appelle les pays de l'UE à augmenter leurs dépenses face à la crise

Lagarde (BCE) appelle les pays de l'UE à augmenter leurs dépenses face à la crise © Reuters. LA BCE DOIT MAINTENIR SA POLITIQUE ACCOMMODANTE MALGRÉ LA HAUSSE DE L'INFLATION, SELON LAGARDE

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne va maintenir ces importantes mesures de relance mais les gouvernements doivent dans le même temps poursuivre leurs efforts pour stimuler une économie mise à mal par la crise du coronavirus, a déclaré lundi Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE).

Les gouvernements ont dépensé massivement pour maintenir à flot l'activité économique après la profonde récession qui a touché la zone euro l'année dernière. Mais certains semblent désormais rechigner à débloquer une aide supplémentaire alors que le fonds de relance de 750 milliards d'euros élaboré par l'UE doit encore être finalisé.

"La politique budgétaire - tant au niveau national qu'européen - reste cruciale pour soutenir la reprise", a déclaré Christine Lagarde au Parlement européen dans le cadre d'un débat sur le rapport annuel de la BCE.

Elle a fait valoir que le plan européen pourrait doper la croissance cette année s'il était mis en oeuvre selon le calendrier prévu.

La BCE maintiendra de son côté sa politique monétaire ultra accommodante, le rebond plus marqué que prévu de l'inflation en janvier occultant une faible dynamique sous-jacente, a ajouté Christine Lagarde.

"Les pressions inflationnistes sous-jacentes devraient rester modérées en raison de la faiblesse de la demande, des faibles pressions salariales et de l'appréciation de l'euro", a dit Christine Lagarde.

"Notre engagement à préserver des conditions de financement favorables est crucial dans l'environnement actuel", a-t-elle souligné.

Le taux d'inflation calculé aux normes européennes IPCH est redevenu positif en janvier, ressortant à 0,9% en rythme annuel contre -0,3% en décembre et +0,5% pour le consensus, d'après la première estimation publiée mercredi dernier par Eurostat.

La BCE, qui s'est fixé comme objectif un taux d'inflation "inférieur à mais proche de" 2% sans parvenir à l'atteindre depuis des années, avait prévenu ces dernières semaines qu'elle s'attendait à un rebond de l'inflation, tout en soulignant qu'il ne devrait être que temporaire.

(Balazs Koranyi, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)