Norwegian Air met fin aux vols transatlantiques et demande une nouvelle aide de l'État

© Reuters.  © Reuters.

OSLO(Reuters) - La compagnie aérienne Norwegian Air a annoncé jeudi mettre fin à ses vols transatlantiques, entraînant ainsi la perte de 2.000 emplois, et avoir demandé de nouveau l'aide du gouvernement norvégien.

La compagnie low cost, fondée en 1993, compte désormais se concentrer sur les vols européens, en particulier vers les pays nordiques. Le transporteur aérien a été contraint, en raison de la pandémie de coronavirus, de maintenir au sol la quasi-totalité de ses avions.

Le plan prévoit également la fermeture des comptoirs aux États-Unis, en Italie, en France et en Grande-Bretagne, y compris la base à l'aéroport de Londres Gatwick, inaugurée en 2015.

Norwegian Air compte également réduire sa flotte à 50 avions avant de l'étendre à 70 appareils en 2022, a-t-elle ajouté.

Le plan doit encore être approuvé par un tribunal irlandais des faillites le 22 janvier.

La compagnie aérienne a demandé en décembre à être placée sous la protection de la loi irlandaise sur les faillites. Si la société mère Norwegian Air ASA est basée en Norvège, les principales filiales qui possèdent des avions de Norwegian sont irlandaises.

Norwegian Air avait averti fin 2020 qu’elle risquait de manquer de liquidités d'ici à la fin du mois de mars si elle ne parvenait pas à réduire sa dette de quelque 66,8 milliards de couronnes (6,34 milliards d'euros), poussant ses actionnaires à autoriser le conseil d'administration à lever jusqu'à 4 milliards de couronnes norvégiennes sous la forme d'émissions d'actions ou d'instruments financiers hybrides.

Ce nouveau plan de restructuration remplit les critères nécessaires soumis par le gouvernement en vue de l’obtention d’une possible aide supplémentaire, a déclaré le directeur général du groupe Jacob Schram.

La compagnie et le gouvernement norvégien discutent actuellement d'une éventuelle participation de l'État, ont annoncé les deux parties.

"Nous sommes en train d'examiner avec beaucoup d'attention le nouveau plan d'entreprise et la demande faite par le gouvernement norvégien de participer à une entreprise restructurée", a indiqué le ministère norvégien de l'Industrie dans un communiqué envoyé à Reuters.

(Terje Solsvik et Gwladys Fouche, version française Laura Marchioro, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)