L'euphorie de Wall Street ternie par les troubles à Washington

© Reuters. L'EUPHORIE DE WALL STREET TERNIE PAR LES TROUBLES À WASHINGTON © Reuters. L'EUPHORIE DE WALL STREET TERNIE PAR LES TROUBLES À WASHINGTON

PARIS (Reuters) - Les indices et Standard & Poor's 500 de la Bourse de New York ont inscrit des records mercredi grâce à la perspective d'une majorité démocrate au Sénat mais l'invasion du Capitole à Washington par des manifestants pro-Trump a pesé sur la tendance en fin de séance tandis que les technologiques souffraient des craintes d'un tour de vis réglementaire.

Le Dow Jones a gagné 437,8 points, soit 1,44%, à 30.829,40 après un plus haut historique à 31.022,65.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 21,28 points, soit 0,57%, à 3.748,14 après être monté à 3.783,04.

Quant au , il a reculé de 78,17 points, soit 0,61%, à 12.740,79.

Le Dow et le S&P-500 ont réduit leurs gains en fin de séance alors que la plupart des chaînes de télévision américaine diffusaient des images de partisans du président forçant les portes du Capitole et obligeant le Congrès à interrompre la séance de confirmation formelle de la victoire de Joe Biden à la présidentielle.

Le marché avait jusqu'alors profité à plein de l'anticipation d'une prise de contrôle du Sénat par les démocrates, hypothèse dans laquelle les investisseurs voient avant tout une probabilité accrue de mesures de relance massives qui favoriseraient entre autres les valeurs industrielles et les banques.

"Le rally de l'ensemble du marché est entraîné par les grandes valeurs traditionnelles et cycliques", explique Ross Mayfield analyste de Baird. "Je pense que c'est lié essentiellement aux énormes dépenses promises pour 2021, un coup de pouce supplémentaire à la réouverture de l'économie perçu comme bénéfique pour ces grandes valeurs."

VALEURS

L'indice S&P des valeurs financières a fini la journée sur une progression de 4,36% après avoir atteint en séance son plus haut niveau depuis un an.

Celui des banques, sensible à l'évolution des taux d'intérêt, a gagné 5,92% après la remontée du rendement des bons du Trésor à dix ans au-dessus de 1% pour la première fois depuis mars dernier. Parmi les principales banques du pays, Goldman Sachs (NYSE:) a pris 5,4%, JPMorgan Chase & Co (NYSE:) 4,7%.

Le rendement des Treasuries à dix ans s'affichait à 1,0338% en fin de séance, en hausse de 7,5 points de base sur la journée.

Dans le secteur industriel, qui bénéficierait d'un plan de relance, Caterpillar (NYSE:) s'est adjugé 5,57%, Dow 4,71%.

A la baisse, les géants des hautes technologies, exposés au risque d'un renforcement de la régulation du secteur par la future administration démocrate, ont cédé du terrain: Apple (NASDAQ:) a perdu 3,32%;, Microsoft (NASDAQ:) 2,59%, Amazon (NASDAQ:) 2,49% et Alphabet (NASDAQ:),la maison mère de Google, 0,99%.

Sur le marché des changes, le dollar a vécu une journée mouvementée: orienté à la hausse en début de séance, il a effacé la quasi-totalité de ses gains dans l'après-midi pour finir pratiquement inchangé.

Le , de son côté, a atteint son plus haut niveau depuis février dernier grâce à la décision de l'Arabie saoudite de réduire sa production et à l'annonce d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

(Marc Angrand, avec Gertrude Chavez-Dreyfuss à New York)

Let's block ads! (Why?)