L'année démarre bien pour les Bourses européennes

© Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE © Reuters. LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse lundi, un indicateur chinois jugé positif et l'optimisme sur les campagnes de vaccination contre le COVID-19 relançant les actions pour la première séance de l'année.

À Paris, l' gagne 1,03% à 5.608,46 points vers 8h37 GMT. À Francfort, le prend 0,48% et à Londres, le avance de 2%.

L'indice de la zone euro est en progression de 0,79%, le de 1,23% et le de 0,97%.

La tendance pourrait évoluer avec la publication dans la matinée des résultats définitifs des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d'achat (PMI) sur l'activité manufacturière dans les économies européennes en décembre.

L'indice mondial MSCI World a inscrit un record à 647,55 et l'indice MSCI Asie-Pacifique hors Japon à 671,06, soutenus par la progression des actions en Chine en réaction à la publication de l'indice PMI manufacturier Caixin-Markit qui a certes reculé mais reste en croissance.

Outre les indicateurs économiques, l'actualité reste toujours dominée par l'évolution de la pandémie de COVID-19. Plusieurs pays du monde, de la Norvège à la Corée du Sud, ont décidé de durcir leurs restrictions afin de lutter contre l'épidémie et le Japon envisage de déclarer l'état d'urgence dans sa capitale.

Alors qu'en France, le gouvernement entend accélérer la campagne vaccinale après des critiques sur un démarrage jugé poussif, la Grande-Bretagne est devenue ce lundi le premier pays au monde à déployer le vaccin contre le COVID-19 du groupe pharmaceutique AstraZeneca (LON:) et de l'université d'Oxford.

VALEURS

L'indicateur chinois nourri l'optimisme des investisseurs sur la reprise de l'économie et l'ensemble des indices sectoriels européens évoluent dans le vert dans les premiers échanges, l'indice Stoxx des ressources de base (+3,04%) en tête, suivi par celui des tranports et des loisirs en tête (+2,99%).

TechnipFMC (PA:) signe la plus forte progression du CAC 40 avec un gain de 4,04%. Du côté du , c'est Vallourec (PA:) (+7,93%) qui fait course en tête.

Plus forte hausse du Stoxx 600, Entain, anciennement GVC, grimpe de 26,73% après avoir reçu une offre d'achat de l'américain MGM Resorts pour 11 milliards de dollars, un montant que le propriétaire du bookmaker Ladbrokes juge insuffisant.

En baisse, Remy Cointreau (PA:) cède 1,58% après un abaissement de recommandation de Kepler Cheuvreux.

A WALL STREET

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,3% alors que les investisseurs attendent les deux élections sénatoriales de mardi en Géorgie, décisives pour le contrôle de la chambre haute du Congrès.

La Bourse de New York a fini jeudi une année 2020 tourmentée avec le et le à des niveaux records et sur de nettes progressions annuelles, portés par les espoirs de rebond économique avec la mise en oeuvre de mesures de soutien monétaires et budgétaires et le déploiement de vaccins contre le coronavirus.

L'indice Dow Jones a gagné 0,65% à 30.606,48 points, le S&P-500 a pris 0,64% à 3.756,07 points. Le a avancé de son côté de 0,14% à 12.888,28 points.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le a cédé 0,68%, sa plus forte baisse en deux semaines, après que le Premier ministre a déclaré que le gouvernement envisageait de déclarer l'état d'urgence pour la capitale et sa périphérie alors que le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue de croître dans le pays et de mettre sous pression le système de santé.

Les Bourses chinoises a fini a contrario dans le vert, soutenues par la reprise continue de la deuxième plus grande économie mondiale après la publication de l'indice PMI manufacturier à 53,0, ce qui reflète une croissance de l'activité.

L'indice CSI 300 des grandes capitalisation de Chine continentale a pris 1,08% et la Bourse de Shanghai 0,86%.

CHANGES/TAUX

Sur le marché des changes, le dollar poursuit sur la même tendance qu'en 2020 et recule de 0,37% face à un panier de devises de référence, toujours pénalisé par le regain d'appétit pour les actifs plus risqués et la perspective d'un creusement des déficits aux Etats-Unis.

L'euro, qui a perdu près de 1,3% sur les deux dernières séances sur des prises de bénéfices, rebondit de 1,15% à 1,2277 dollar..

Du côté de l'obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans est stable à -0,604% dans les premiers échanges et son équivalent américain gagne trois points de base à 0,9215%.

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, les cours évoluent à des plus hauts d'environ dix mois, portés par la perspective d'un maintien par l'Opep et ses alliés de la production à ses niveaux actuels en février à l'issue de la réunion de ce lundi.

Le de la Mer du nord gagne 2,32% à 53 dollars le baril et le (West Texas Intermediate, WTI) 2% à 49,49.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Let's block ads! (Why?)