Italie: Conte en quête d'un nouveau mandat pour sortir de la crise politique

© Reuters. ITALIE: CONTE PRÊT À DÉMISSIONNER POUR FORMER UN NOUVEAU GOUVERNEMENT, RAPPORTE LA PRESSE © Reuters. ITALIE: CONTE PRÊT À DÉMISSIONNER POUR FORMER UN NOUVEAU GOUVERNEMENT, RAPPORTE LA PRESSE

par Crispian Balmer et Gavin Jones

ROME (Reuters) - Le président du Conseil italien remettra mardi sa démission au président Sergio Mattarella après en avoir informé les membres de son gouvernement, mais espère que le chef de l'Etat l'invitera à en former un nouveau, qui pourra s'appuyer sur une majorité parlementaire plus large, ont annoncé ses services.

Giuseppe Conte, universitaire sans étiquette mais proche du Mouvement Cinq Etoiles (M5S), a dirigé deux gouvernements depuis juin 2018.

Le premier était le fruit d'une alliance entre le M5S et la Ligue de Matteo Salvini, mouvement d'extrême droite, et le second a été formé en septembre 2019 par le M5S, le Parti démocrate (PD) et plusieurs petites formations centristes, dont Italia Viva, la formation de Matteo Renzi, qui a quitté la coalition le 13 janvier, ce qui a provoqué la crise actuelle.

Giuseppe Conte est parvenu la semaine dernière à obtenir la confiance de la Chambre des députés et du Sénat, au prix de l'abstention des élus d'Italia Viva et du ralliement de quelques indépendants, mais sa situation reste fragile.

Le président du Conseil, qui a convoqué les membres de son gouvernement à 09h00 heures (08h00 GMT), les informera "de son intention de démissionner. Il ira ensuite voir le président Sergio Mattarella", dit son cabinet dans un communiqué.

Un nouveau vote est attendu cette semaine au Sénat, concernant un rapport annuel sur la justice, et plusieurs élus centristes ayant accordé leur confiance à Giuseppe Conte ont averti qu'ils ne comptaient pas le faire à cette occasion.

A l'issue des votes de confiance, le président du Conseil a appelé les députés centristes et indépendants n'appartenant pas à sa coalition à s'y rallier mais peu ont jusqu'à présent répondu à l'appel.

"La décision d'Italia Viva risque de déclencher des élections anticipées. Pour les éviter, le PD travaille à la création d'une vaste majorité pro-européenne avec un programme fort", a déclaré Nicola Zingaretti, secrétaire du parti.

Le temps presse pour faire adopter les lois nécessaires à la lutte contre l'épidémie de COVID-19 et la crise économique qu'elle a déclenchée.

(Stefano Bernabei, Giulia Segreti; version française Jean-Stéphane Brosse et Jean-Philippe Lefief)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)