Google suspend l'application Parler, Apple lui donne un avertissement

© Reuters. GOOGLE SUSPEND L'APPLICATION PARLER, APPLE LUI DONNE UN AVERTISSEMENT © Reuters. GOOGLE SUSPEND L'APPLICATION PARLER, APPLE LUI DONNE UN AVERTISSEMENT

par Elizabeth Culliford et Stephen Nellis

(Reuters) - Alphabet (NASDAQ:), la maison mère de Google, a annoncé vendredi la suspension de l'application Parler de sa plateforme de téléchargement, citant comme raison pour sa décision des publications incitant à la violence.

La société a aussi demandé à l'application, populaire auprès des partisans de Donald Trump, de modérer son contenu.

Apple (NASDAQ:) a de son côté donné 24 heures à Parler pour lui soumettre un plan de modération, soulignant que certains utilisateurs s'étaient servis l'application pour coordonner la prise d'assaut du Capitole à Washington mercredi.

Les utilisateurs américains de réseaux sociaux proches de la droite se tournent vers Parler, l'application de messagerie Telegram et le réseau social à l'approche non interventionniste Gab, dénonçant des politiques de modération plus agressives sur les plateformes grand public que sont Twitter (NYSE:) ou Facebook (NASDAQ:).

Twitter a annoncé vendredi avoir suspendu le compte personnel de Donald Trump de façon permanente.

Le réseau social a aussi suspendu le compte de la campagne de Donald Trump et supprimé certains tweets publiés sur un compte officiel du président.

Le directeur général de Parler, John Matze, a écrit à Reuters que "la coordination d'émeutes, de violences et de rébellions n'a pas sa place sur les réseaux sociaux."

John Matze, qui se décrit comme un libertarien, a fondé Parler en 2018 comme une alternative "tournée vers la liberté d'expression" aux plateformes grand public, avant de courtiser les utilisateurs proches de la droite alors que des soutiens de Donald Trump se mettaient à utiliser l'application.

"Apparement, ils pensent que Parler est responsable de TOUT le contenu généré par ses utilisateurs", John Matze dans une publication.

"Si on suit la même logique, Apple doit être tenu pour responsable de TOUTES les actions générées avec leurs téléphones. Chaque bombe placée dans une voiture, chaque conversation illicite, chaque crime commis avec un iPhone, Apple doit être tenu pour responsable", a-t-il écrit.

(version française Camille Raynaud)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)