Alibaba prévoit une émission obligataire d'au moins 5 milliards de dollars

© Reuters. ALIBABA PRÉVOIT UNE ÉMISSION OBLIGATAIRE D'AU MOINS 5 MILLIARDS DE DOLLARS © Reuters. ALIBABA PRÉVOIT UNE ÉMISSION OBLIGATAIRE D'AU MOINS 5 MILLIARDS DE DOLLARS

par Sumeet Chatterjee, Julie Zhu et Kane Wu

HONG KONG (Reuters) - Alibaba (NYSE:) prévoit de lever au moins 5 milliards de dollars (4,05 milliards d'euros) ce mois-ci au moyen d'une émission obligataire, a-t-on appris auprès de quatre sources informées du projet.

Cette émission, libellée en dollars, permettra de tester l'appétit des investisseurs pour le géant chinois du commerce en ligne, dont la filiale de services financiers Ant Group fait l'objet d'une enquête des autorités chinoises pour pratiques monopolistiques présumées.

Alibaba fait l'actualité également en raison de l'absence prolongée de la scène publique de son fondateur, Jack Ma.

Ce dernier n'est plus apparu en public depuis un forum organisé fin octobre à Shanghai, lors duquel il avait critiqué la réglementation financière chinoise, ce qui avait entraîné la suspension de l'introduction en Bourse très attendue d'Ant Group.

L'émission obligataire en projet, dont les contours ne sont pas encore fixés, pourrait permettre de lever jusqu'à 8 milliards de dollars en cas de réponse favorable de la part des investisseurs, selon l'une des sources.

"Les investisseurs auront besoin de voir Jack Ma apparaître en public d'une façon ou d'une autre pour leur donner confiance afin que l'émission obligataire soit bien reçue", a déclaré un analyste spécialisé dans le crédit asiatique pour une banque européenne, qui a requis l'anonymat.

"Etant donné la situation actuelle, Alibaba devra offrir une prime aux investisseurs mais, sur le long terme, c'est toujours une entreprise dans laquelle il est intéressant d'investir", a-t-il ajouté.

L'empire de Jack Ma est également dans le collimateur de l'administration américaine. Donald Trump a ainsi signé un décret présidentiel interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec huit applications chinoises dont Alipay, l'application de paiements d'Ant Group, a annoncé mardi la Maison blanche.

Cette décision est de nature à exacerber les tensions avec la Chine avant l'investiture de Joe Biden à la présidence ce mois-ci.

Elle est destinée à endiguer la menace représentée pour les Américains par les applications technologiques chinoises, qui disposent d'un vaste éventail d'utilisateurs et ont accès à des données sensibles, a déclaré un haut représentant à Reuters, qui avait rapporté l'information en premier lieu.

Les sources ayant mentionné le projet d'émission obligataire ont demandé à ne pas être identifiées. Alibaba n'a pas souhaité réagir.

(Version française Patrick Vignal, édité par Bertrand Boucey)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)