Revers majeur pour Sanofi dans le développement de son vaccin anti-COVID

2/2 © Reuters. CORONAVIRUS: LE DÉVELOPPEMENT DU VACCIN DE SANOFI ET GSK RETARDÉ © Reuters. CORONAVIRUS: LE DÉVELOPPEMENT DU VACCIN DE SANOFI ET GSK RETARDÉ 2/2

PARIS (Reuters) - Sanofi (PA:) a annoncé vendredi un retard dans le programme de développement de son vaccin contre le COVID-19 développé avec GlaxoSmithKline (GSK) en raison d'une réponse immunitaire insuffisante chez les personnes âgées, ce qui constitue un revers majeur pour le groupe pharmaceutique dans la course mondiale au vaccin contre le nouveau coronavirus.

"Chez des adultes âgés de 18 à 49 ans, les résultats intermédiaires de l’étude de phase I/II ont montré une réponse immunitaire comparable à celle des patients qui se sont rétablis d’une infection COVID-19, mais une faible réponse immunitaire chez les adultes plus âgés, potentiellement attribuable à une concentration insuffisante d’antigènes", ont expliqué les deux groupes dans un communiqué.

Par conséquent, les deux entreprises vont lancer une nouvelle étude de phase IIb qui devrait débuter en février 2021. Si les données sont positives, la phase III - phase finale de développement - débuterait au deuxième trimestre de 2021.

En cas de résultats positifs, la soumission de demandes d’approbation auprès des autorités réglementaires interviendrait au deuxième semestre de 2021, ce qui aura pour effet de repousser au quatrième trimestre de 2021 la mise à disposition potentielle du vaccin.

Celle-ci était initialement prévue au début du deuxième semestre 2021.

DÉCEPTION

"Les résultats de l’étude ne sont pas à la hauteur de nos espérances", a reconnu le président de GSK Vaccines, Roger Connor, cité dans le communiqué.

"La stratégie à suivre a été identifiée, et nous sommes confiants et fermement résolus à développer un vaccin sûr et efficace contre la COVID-19", a déclaré de son côté Thomas Triomphe, vice-Président exécutif et responsable de Sanofi Pasteur.

Le candidat vaccin développé par les deux groupes s'appuie sur la même technologie classique utilisée par Sanofi contre la grippe saisonnière. Il est associé à un adjuvant, produit destiné à stimuler son action, élaboré par GSK.

Treize autres candidats vaccins contre le COVID-19, qui a fait plus de 1,5 million de morts à travers le monde, ont déjà atteint la phase des derniers essais cliniques.

Celui de l'alliance Pfizer (NYSE:) et BioNTech, basé sur la technologie innovante de l'ARN messager, a même déjà commencé à être utilisé au Royaume-Uni depuis mardi.

Sanofi travaille sur un autre candidat vaccin avec l'américain Translate Bio à partir de la technologie de l'ARN messager.

Les essais de phase I de ce vaccin devraient commencer ce mois-ci.

(Blandine Hénault et Mathias Blamont, édité par)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)