L'AFT confirme son programme d'émission MT/LT 2021 à 260 milliards d'euros

© Reuters. L'AFT CONFIRME SON PROGRAMME D'ÉMISSION MT/LT 2021 À 260 MILLIARDS D'EUROS © Reuters. L'AFT CONFIRME SON PROGRAMME D'ÉMISSION MT/LT 2021 À 260 MILLIARDS D'EUROS

PARIS (Reuters) - La France prévoit d'émettre 260 milliards d'euros de dette à moyen et long terme en 2021, un montant stable par rapport à 2020, le programme indicatif de financement de l'Etat restant conforme à celui présenté fin septembre, a annoncé mercredi l'Agence France Trésor.

L'AFT, chargée de la gestion de la dette de l'Etat français, a précisé qu'une éventuelle révision à la hausse du déficit budgétaire d'ici à l'adoption définitive de la loi de finances, toujours en discussion au Parlement, serait couverte par l'augmentation de l'encours des titres à court terme et la mobilisation d'autres ressources de trésorerie.

Lors de la présentation du projet de loi de finances (PLF) 2021, elle avait expliqué que les besoins globaux de financement de l'Etat pour l'an prochain atteignaient 282,3 milliards d'euros, dont un déficit budgétaire de 152,8 milliards, 127,3 milliards d'amortissements de dette à moyen et long terme venant à échéance l'an prochain et 1,3 milliard d'amortissements liés à la reprise partielle de la dette de SNCF Réseau.

La charge budgétaire de la dette prévue pour 2021 atteint 37,1 milliards d'euros.

Cette année, le programme d'émission fixé initialement à 205 milliards d'euros a été revu à la hausse à plusieurs reprises pour intégrer le coûts de la crise sanitaire et des mesures de soutien à l'économie mises en oeuvre par le gouvernement. Quatre collectifs budgétaires ont ainsi porté le déficit budgétaire à 224,3 milliards d'euros et le besoin de financement global de l'Etat à 363 milliards.

Malgré l'ampleur de ses besoins, l'Etat français continue de se financer à des conditions particulièrement avantageuses: mi-novembre, le coût de financement à moyen et long terme de l'Hexagone était négatif, à -0,14%, contre 0,11% en 2019.

Au final, l'AFT a émis 289,5 milliards d'euros d'emprunts bruts à moyen et long terme en 2020 mais elle a racheté parallèlement 22,8 milliards d'euros de titres qui devaient arriver à échéance en 2021 et 6,7 milliards d'obligations d'échéance 2022.

Le programme d'émission pour 2021 prévoit la poursuite de ce type de rachat "en fonction des conditions de marché".

Les émissions d'obligations indexées sur l'inflation française ou européenne représenteront 10% environ des émissions nettes.

Par ailleurs, explique l'AFT, une nouvelle réserve de titres pourra être créée au profit de la Caisse de la dette publique (CDP) afin de mobiliser, "en cas de nécessité" des liquidités pouvant aller jusqu'à 20 milliards d'euros.

(Leigh Thomas et Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)