DoorDash sera “l'IPO la plus ridicule de 2020” estiment des analystes

© Reuters © Reuters

Investing.com – Dans une tribune publiée hier sur MarketWatch, les analystes de New Constructs, une société indépendante de recherche sur les actions qui utilise le machine learning et le traitement du langage naturel pour analyser les documents déposés par les entreprises et modéliser les revenus économiques, se sont exprimés à propos de la prochaine IPO de DoorDash, une entreprise de livraison de nourriture, qu'ils considèrent comme “l'introduction en bourse la plus ridicule de 2020”.

Ils relèvent notamment le timing particulièrement maladroit de l'IPO, la société ayant déposé sa demande d'introduction en bourse tôt après l'annonce des vaccins pour COVID-19.

“Nous pensons que les investisseurs et les banquiers actuels de DoorDash reconnaissent que la fenêtre d'opportunité pour l'introduction en bourse de cette terrible entreprise se ferme rapidement lorsque la menace des fermetures motivées par COVID ne stimule plus la croissance de la demande de livraison de nourriture” ont écrit les analystes.

Soulignons que DoorDash vise une fourchette de prix de 90 à 95 dollars selon la dernière mise à jour de la société ce vendredi, ce qui équivaut à une évaluation de 28.5 à 30 milliards de dollars, contre 16 milliards de dollars pour la dernière évaluation privée de l'entreprise.

“Nous pensons que cette proposition d'offre publique d'actions n'a aucune valeur - 0 $ - si ce n'est le sauvetage des investisseurs privés avant que des investisseurs publics sans méfiance ne réalisent que l'entreprise n'est pas viable dans sa forme actuelle” estiment sans pitié les analystes de New Constructs.

Ils ont notamment relevé 3 facteurs clés qui devraient mener DoorDash à l'échec :

  • Pas de fossé avec la concurrence
  • Pas de profits dans le meilleur environnement possible
  • La concurrence qui peut offrir le même service gratuitement.

Les analystes notent par ailleurs que pour justifier une évaluation telle que le support la fourchette du prix d'IPO, la société devrait cocher plusieurs cases :

  • Améliorer immédiatement sa marge de bénéfice net d'exploitation après impôt (NOPAT) à 8 % par rapport à -67 % en 2019 et à une marge estimée à -12 % sur les 12 derniers mois.
  • Augmenter les recettes de 35 % par an pendant les 11 prochaines années.

Or, dans ce scénario, DoorDash gagnerait près de 24 milliards de dollars de revenus en 2030. Ce scénario équivaut à environ 204 milliards de dollars en volume brut de commandes sur le marché pour DoorDash en 2030. Or, UBS estime que le marché mondial de la livraison de denrées alimentaires représentera 365 milliards de dollars en 2030, et la marge NOPAT moyenne des pairs dans la figure 1 est de -5%.

En d'autres termes, pour justifier le point médian de sa fourchette de prix d'introduction en bourse, DoorDash doit capter plus de 56 % des dépenses mondiales de livraison de denrées alimentaires prévues pour 2030, contre environ 16 % actuellement, ce qui semble tout bonnement irréaliste.

Plus important encore, DoorDash doit s'emparer de cette part de marché tout en améliorant ses marges de -12 % à 8 %, bien au-dessus de la moyenne de ses pairs, soulignent les analystes.

“Étant donné le niveau élevé de concurrence sur le marché des applications de livraison de nourriture, nous pensons qu'il est très peu probable, voire impossible, pour DoorDash d'atteindre une croissance de sa part de marché et que l'amélioration de la marge NOPAT soit prise en compte dans l'évaluation de son introduction en bourse. C'est pourquoi nous qualifions cette introduction en bourse de "la plus ridicule de 2020" ont expliqué les analystes de New Constructs.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)