3 questions clés pour la réunion de la BCE de ce jeudi

Investing.com – La BCE se réunit aujourd’hui, dans ce qui constituera le principal événement économique de la semaine. Globalement, les analystes s’attendent à de nouveaux assouplissements de la BCE sous forme d’achats d’actifs, mais à aucun mouvement de taux.

Retrouvez ci-dessous 3 questions clés pour les marchés qui devraient trouver leur réponse dans la déclaration de la BCE de 13h45 ou dans la conférence de presse de Christine Lagarde à partie de 14h30.

1. Le PEPP sera-t-il augmenté et/ou étendu ?

Les analystes sont presque unanimes à ce sujet. La BCE a signalé un accroissement des achats d'obligations d'urgence et des liquidités bon marché pour les banques, et les détails du paquet doivent maintenant être débattus.

De nombreux économistes s'attendent à ce que la BCE augmente le Programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP) de 1,35 trillion d'euros (1,63 trillion de dollars) de 500 milliards d'euros supplémentaires et le prolonge d'au moins six mois jusqu'à la fin de l'année 2021.

2. La hausse de l’EUR/USD inquiète-t-elle la BCE ?

La forte hausse de l’Euro, notamment face au Dollar et à la Livre, depuis la dernière réunion de la BCE, pourrait être source d’inquiétudes pour la BCE, car cela pourrait nuire davantage à l'économie. Alors que le dollar semble entrer dans une tendance baissière de long terme, l'euro est proche de son plus haut niveau depuis 2 ans et demi, au-dessus de 1,21$.

Le positionnement sur le marché n'est pas aussi tendu qu'il l'était en septembre, lorsque la force de l'euro a suscité une intervention verbale de la BCE.

Toutefois, "tout ce qui dépasse 1,20 $ est susceptible d'inquiéter la BCE, et c'est donc un point qui sera probablement à son ordre du jour et qu'elle abordera en décembre", a déclaré Neil MacKinnon, le macro stratège mondial de VTB Capital selon des propos rapportés par Reuters.

5. Les dernières prévisions de la BCE seront-elles abaissées ?

Les révisions à la baisse des prévisions de croissance économique et d'inflation, prévues pour jeudi, sont presque certaines si l’on en croit les anticipations des économistes.

La BCE s'attend à ce que l'inflation de la zone euro continue de baisser cette année et rebondisse plus lentement que prévu l’année prochaine, bien que les espoirs liés au vaccin COVID-19 améliorent les perspectives de croissance, selon le vice-président de la BCE, Luis de Guindos.

Ses commentaires suggèrent qu'une réduction des prévisions d'inflation est probable - une perspective renforcée après que l'inflation de la zone euro soit restée négative pour un quatrième mois consécutif en novembre selon les derniers chiffres publiés.

Let's block ads! (Why?)