Wall Street clôture en hausse, portée par Cisco et Disney

© Reuters. LA BOURSE DE NEW YORK FINIT EN HAUSSE © Reuters. LA BOURSE DE NEW YORK FINIT EN HAUSSE

par Sinéad Carew

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, portée par les résultats de Cisco (NASDAQ:) et Disney, après une semaine en dents de scie rythmée par les craintes ou les espoirs sur le front sanitaire.

L'indice a gagné 1,37% ou 399,64 points à 29 479,81.

Le S&P-500, plus large, a pris 48,18 points, soit 1,36%, à 3 585,19.

Le a avancé de son côté de 119,7 points (1,02%) à 11 829,29 points.

Sur la semaine écoulée, le Dow gagne 4,08%, le S&P 2,16% et le Nasdaq a perdu 0,55%, selon les données non définitives.

En annonçant des résultats supérieurs au consensus grâce à l'essor du télétravail, qui dope la demande d'équipements de réseaux, Cisco a pris près de 7%.

De son côté, Walt Disney Co a engrangé plus de 2%, profitant de la croissance soutenue de son offre en ligne Disney+ et du début de reprise de l'activité de ses parcs à thème.

Ces bons résultats ont permis aux opérateurs de marché de voir au-delà d'une résurgence des cas de contamination au coronavirus aux Etats-Unis et d'un hiver qui s'annonce sombre sur le plan sanitaire, explique Tom Martin, gestionnaire de portfeuilles à Globalt Investments à Atlanta.

"On sait qu'on va traverser une période difficile mais à la mi-2021, on peut se dire qu'avec un vaccin et un meilleur traitement contre le COVID-19, la reprise sera en vue", dit-il. "On est à une période de l'année où on commence à regarder vers 2021."

La saison des publications de résultats approche de son terme et selon les données Refinitiv, 84,3% des sociétés du ont dépassé les attentes, limitant le repli des bénéfices à 7,8% sur un an, près de trois fois moins qu'attendu début octobre (-21,4%).

La situation est nettement moins satisfaisante sur le front sanitaire: plus de dix Etats américains ont enregistré un doublement du nombre de nouveaux cas d'infection par le coronavirus ces deux dernières semaines et plusieurs grandes villes, comme Chicago ou Detroit, ont annoncé jeudi des mesures de restriction des déplacements ou de l'activité pour tenter de freiner l'épidémie.

Un proche conseiller du président élu Joe Biden a toutefois indiqué vendredi qu'aucun confinement à l'échelle nationale n'était envisagé à ce stade par l'équipe de transition, évoquant plutôt des restrictions au niveau local.

(Marc Angrand et Jean-Stéphane Brosse)

Let's block ads! (Why?)