Pourquoi le 2nd confinement en France devrait très largement profiter à Amazon

© Reuters.  © Reuters.

Investing.com - C’est désormais évident pour les investisseurs : La pandémie de covid-19 a fait le malheur des uns, mais également la formes de quelques autres.

Cela s’illustre de nouveau avec le cas de la France, qui a démarré la semaine dernière un second grand confinement national.

Les mesures mises en place pour contrôler la pandémie de covid-19 impliquent notamment d'interdire aux supermarchés et aux grands distributeurs de vendre des marchandises jugées "non essentielles", par soucis d’équité face aux petits magasins spécialisés contraints de fermer.

Cependant, si ces mesures rétablissent l’équité de concurrence entre la grande distribution et les commerces de taille plus modeste, cela laisse le champ libre a une autre catégorie de détaillants…

En effet, les détaillants en ligne n’étant pas concernés par les restrictions, cela signifie qu'Amazon (NASDAQ:) devrait désormais devenir le principal bénéficiaire des mesures, même si le gouvernement a prévu 100 millions d'euros pour aider les petites entreprises à créer des sites en ligne.

Amazon a toutefois accepté, sur requête du gouvernement, de suspendre sa campagne publicitaire française pour ses soldes du Black Friday, prévue pour le 27 novembre.

Tout ceci pourrait donner lieu à davantage de pression de la part des Français pour faire avancer une taxe numérique mondiale sur les géants de l'internet.

Et les gains pour Amazon pourraient se révéler encore plus importants si le confinement est étendu, ce que beaucoup jugent probable. En France, comme dans le reste de l'Europe, la période de Noël représente en effet environ 20 % des ventes annuelles au détail.

Ainsi, si Amazon reste l’un des rares détaillants (et sans aucun doute le plus puissant) capables de vendre dans des conditions normales pour cette période, le jackpot est assuré.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)