Marchés mitigés après le rallye; McConnell soutient Trump - Quoi de neuf sur les marchés ce mardi

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Les marchés se stabilisent après une féroce réévaluation des risques, McConnell soutient les contestations judiciaires de Trump, l'UE relance la menace d'une taxe technologique et le pétrole prolonge son rallye avant les stocks de l'API : Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le mardi 10 novembre.

1. Les marchés mondiaux se stabilisent ; les obligations s'affaiblissent à nouveau

Les marchés mondiaux se sont stabilisés un peu après la féroce réévaluation des risques, lundi, en réponse à l'annonce par Pfizer (NYSE:) que son vaccin expérimental pour le traitement du Covid-19 était efficace à plus de 90%. Bien que ce taux soit bien supérieur au niveau requis pour maîtriser la pandémie, l'annonce n'a toujours pas confirmé si le médicament est sûr et combien de temps il protégera les gens, deux éléments du puzzle cruciaux manquants.

Les marchés chinois ont chuté, perturbés par les preuves persistantes de la baisse des prix à la production, mais les autres marchés asiatiques et européens ont été globalement plus élevés, avec des performances toujours supérieures des marchés cycliques et financiers. L' a atteint son plus haut niveau depuis huit mois.

Les actifs sûrs, tels que les obligations du Trésor allemand et américain à 10 ans, ont continué à tester leurs plus hauts niveaux en plus d'un mois et huit mois, respectivement.

2. Les espoirs de relance s'évanouissent alors que McConnell soutient les contestations judiciaires de Trump

Le leader du Sénat Mitch McConnell a soutenu les efforts des avocats du président Donald Trump pour contester le résultat de l'élection.

Les analystes ont interprété cette décision comme susceptible de nuire aux chances de convenir d'un plan de relance budgétaire dans les derniers jours du Congrès actuel.

Les États-Unis ont enregistré plus de 100 000 nouveaux cas de Covid-19 pour la quatrième journée consécutive lundi, avec des poussées en Californie, au Texas et au Nouveau-Mexique. Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a déclaré que le processus de réouverture devrait être réduit dans certains comtés.

Les admissions dans les hôpitaux du pays, plus de 59 000, devraient battre un nouveau record pour l'année.

3. Les marchés US devraient ouvrir de façon mitigée avec une poursuite de la rotation vers la valeur

Les marchés boursiers américains devraient connaître une ouverture mitigée à la suite de la réévaluation de la reprise post-Pfizer, mais les valeurs cycliques continuent de surpasser nettement les noms de croissance et de dynamisme qui ont enregistré les plus fortes progressions pendant la pandémie

À 12h55, les étaient en hausse de 0,7%, tandis que les futures S&P 500 étaient en baisse de 0,3% et ceux du de 1,9%.

Parmi les actions susceptibles d'être à l'honneur à l'ouverture des marchés, citons Beyond Meat (NASDAQ:), qui a chuté de plus de 20% en dehors des heures de négociation lundi, après avoir enregistré une perte surprise.

Parmi les principaux gagnants, on trouve les financières, dont les marges de prêt devraient être considérablement améliorées par la forte hausse des rendements obligataires au cours de la semaine dernière.

Rockwell, DR Horton (NYSE:) et Advanced Auto Parts déclarent leurs résultats avant la cloche.

4. L'Europe relance la menace fiscale pour les géants de la technologie

L'Union européenne a continué à faire valoir son point de vue sur la nouvelle administration américaine en brandissant à nouveau la menace d'imposer de nouvelles taxes de vente aux entreprises numériques s'il n'y a pas d'accord international sur la manière de les taxer.

L'administration Trump s'était retirée d'un processus pluriannuel de travail pour un nouvel accord-cadre sous les auspices de l'Organisation de coopération et de développement économiques au début de cette année.

Cette annonce intervient au lendemain de l'imposition par l'UE de droits de douane à Boeing (NYSE:) et à d'autres producteurs américains, conformément à une décision de l'OMC selon laquelle le constructeur aéronautique a reçu un soutien illégal du gouvernement américain.

Ailleurs en Europe, mardi, le sentiment économique allemand, mesuré par l'indice ZEW, a chuté pour un deuxième mois consécutif, l'Allemagne ayant enregistré un nouveau record de cas de Covid-19 en soins intensifs.

Les pertes d'emplois au Royaume-Uni ont également atteint un nouveau record mensuel et le taux de chômage a atteint son plus haut niveau depuis quatre ans, alors que le programme de soutien des salaires du gouvernement s'est terminé.

5. Le Pétrole prolonge ses gains ; l'API en vue

Les prix du pétrole brut ont accentué les gains de lundi face aux espoirs qu'un vaccin Covid-19 permettra de relancer l'économie mondiale plus tôt que prévu.

A 12h55, les étaient en hausse de 1,2% à 40,78 dollars le baril, tandis que le , référence internationale, était en hausse de 1,5% à 43,02 dollars le baril.

L'American Petroleum Institute publiera son estimation hebdomadaire des stocks américains à 22h30, comme d'habitude.

La nouvelle selon laquelle l'Azerbaïdjan et l'Arménie ont convenu d'un cessez-le-feu dans leur conflit sur l'enclave du Haut-Karabakh a eu peu d'impact, ce qui élimine toute menace de perturbation des flux dans l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan.

Let's block ads! (Why?)