La Chine Se Dit Prête À Définir Une Réglementation Internationale Sur Les Monnaies Digitales

China map silhouette on a black background with a digital grid. China Digital Currency Concept.

Le yuan digital semble être en train de briser sa coquille. La Chine est bien partie pour être l’un des pionniers dans le domaine des cryptomonnaies des banques centrales, notamment dans le rang des grandes puissances économiques.

Les occidentaux se penchent beaucoup plus pour le moment sur la menace que font peser les stablecoins sur leurs monnaies.

Libra ne veut pas du yuan digital et c’est réciproque !

Dans un communiqué publié le 31 octobre 2020, le président chinois, Xi Jinping, a indiqué que la Chine devait participer de manière proactive à la création du cadre règlementaire international sur les monnaies digitales.

Le document intitulé « Issues on National Medium and Long-Term Social and Economic Strategies » souligne la nécessité d’accélérer la digitalisation de l’économie chinoise, de sa société et de son gouvernement.

Cette déclaration survient quelques jours après l’annonce d’un projet de loi visant à légaliser la monnaie digitale chinoise et à interdire toute crypto rattachée au yuan.

Le processus de création du yuan digital s’est accéléré après la révélation du projet Libra () par Facebook : le projet initial positionnait Libra comme un stablecoin global adossé aux monnaies fiduciaires des plus importantes économies du monde mais, qui excluait la Chine.

Non aux stablecoins !

Les régulateurs et les organismes internationaux ont commencé à s’atteler à la conception d’un cadre juridique global autour des cryptomonnaies.

Le département de la justice américaine a publié en octobre 2020 un document intitulé « Cryptocurrency : Enforcement Framework » dans le but d’assurer que ces actifs ne menacent pas la sécurité du territoire américain.

De leur côté, les institutions financières mondiales comme la Banque des Règlements Internationaux étudient les impacts des stablecoins.

La Banque populaire de Chine a récemment procédé à la fermeture de nombreux sites de jeux en ligne utilisant des stablecoins comme le Tether (USDT).

En juin 2020, la police chinoise avait gelé plusieurs comptes bancaires impliqués dans des activités de blanchiment en fiats et cryptos. Des crypto-traders et des markets makers  seraient sous le coup d’une enquête.


Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Bitcoin (BTC) vs yuan digital : ce dernier n’aura pas du mal à faire exploser son taux d’adoption compte tenu de la démographie de la Chine et de la place dominante du pays dans le commerce international. Le BTC pourrait profiter d’une dévaluation du dollar et de l’euro, avec un recul de la dollarisation de l’économie mondiale, et une Europe désormais distancier par la Chine sur le plan monétaire si elle ne fait pas preuve de réactivité. Et si Satoshi Nakamoto était originaire de l’Empire du Milieu ?

Let's block ads! (Why?)