La Banque Centrale Russe Dévoile Son Plan Pour Lancer Sa Monnaie Digitale

Ceramic Piggy Bank

Après la Chine et plus récemment le Japon, c’est maintenant au tour de la Russie de lancer les grandes manœuvres pour la concrétisation de son projet de CBDC. La Banque centrale du pays prévoit en effet de lancer sa monnaie numérique avant la fin de l’année 2021 en suivant plusieurs étapes. L’annonce de la nouvelle a notamment été faite par Elvira Nabiullina –Directrice de la banque Centrale Russe– au cours d’une conférence de presse. Plus de détails dans la suite.


La phase des tests pilotes prévue pour 2021

Dans sa présentation, Elvira Nabiullina a d’abord tenu à rassurer les médias présents sur le rôle que jouera le rouble numérique qui sera bientôt lancé. À en croire la directrice de la Banque centrale, cette monnaie n’a nullement pour vocation de remplacer les monnaies existantes déjà sur le territoire. « Ce sera en fait la troisième forme de monnaie, avec les espèces et les autres, qui existent actuellement » précisa-t-elle. Quant au calendrier, aucune date n’a été communiquée excepté le fait que la phase de test pilote du rouble numérique pourrait être lancée avant fin 2021.

« Après la discussion du rapport de consultation, nous recueillons les réactions d’ici la fin de l’année. Ensuite, nous les traiterons. Si une décision est prise sur la faisabilité du lancement du rouble numérique, nous préparerons un concept à part entière. Ensuite, à notre avis, il devrait y avoir une étape de pilotage avec un nombre limité d’utilisateurs afin que tout soit mis au point, pour que nous comprenions comment cela fonctionne. Nous pensons qu’un tel pilotage sera possible quelque part d’ici la fin de l’année prochaine » déclara la directrice de la Banque Centrale.

Pas d’anonymat mais une confidentialité renforcée

Le point effectué par Mme Nabiullina aura bien évidemment suscité auprès des représentants de la presse certaines questions notamment celles relatives aux caractéristiques de la prochaine CBDC. Les réponses données par la Directrice de la Banque Centrale stipulent que le rouble numérique ne devrait afficher aucune caractéristique d’anonymat. « Il n’y aura pas d’anonymat dans le sens où il y a de l’argent liquide. Mais on suppose que la confidentialité sera renforcée. Une confidentialité maximale est la tâche principale lors de l’introduction du rouble numérique » a-t-elle précisé.

S’exprimant sur les attentes de la Banque Centrale concernant le développement du rouble numérique, Mme Nabiullina a évoqué une avancée en matière de transformation numérique. « À notre avis, il s’inscrit très organiquement dans ce qu’on appelle le développement de l’économie numérique dans son ensemble. La transformation numérique est en cours. Bien sûr, il doit y avoir une transformation du système de règlement » a-t-elle expliqué.


Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

La Banque Centrale de Russie ne devrait pas éprouver trop de difficultés à mettre en œuvre la phase des tests pilotes, cinq banques locales ayant déjà exprimé leurs désirs de participer à l’aventure. Pendant ce temps, son homologue japonais qui se trouve également dans les starting-blocks n’a pas l’air d’être impressionné par l’avance prise par les Chinois en la matière.

Let's block ads! (Why?)