Déjà 300 millions de $ de transactions en yuan numérique traitées

Les expérimentations de monnaie numérique de la banque centrale chinoise progressent à grands pas. Le gouverneur de la PBoC indique que plus de 4 millions de transactions en Yuan numérique ont été traitées, représentant près de 300 millions de dollars.

La Fed américaine ne juge pas nécessaire d’être la première à émettre une monnaie numérique de banque centrale. Son équivalent canadien souligne quant à lui mener ce projet en concertation avec les autres États membres du G7.

Mais l’objectif à court terme est moins d’émettre une CBDC que d’être prêt à le faire, en particulier en réaction aux initiatives d’autres pays. Comme la Chine ? De son côté, la superpuissance semble bénéficier d’une longueur d’avance.

4 millions de transactions et des pilotes sans encombre

Et le gouverneur de la banque centrale chinoise tient d’ailleurs à le faire savoir. Yi Gang fournit quelques chiffres sur les expérimentations actuelles autour du yuan numérique. Comme le rapporte Bloomberg, la PBoC a, à ce jour, traité 4 millions de transactions en monnaie numérique dans le pays.

Au total, ces transactions représentent donc une valeur supérieure à 299 millions de dollars. Ces indicateurs sont tout récents. Le gouverneur de la banque centrale fournissait ces données le 2 novembre lors de la conférence Hong Kong Fintech Week.

Et Yi Gang affiche un certain optimisme à ce stade. Selon le haut fonctionnaire chinois, les pilotes se déroulent sans encombre. Des tests grandeur nature sont en cours dans quatre villes chinoises, au travers par exemple d’une loterie à destination du grand public.

D’après le gouverneur de la PBoC, la crise actuelle constitue à la fois un défi et une opportunité pour les paiements numériques. La pandémie tire la demande en faveur de ces méthodes de paiement et du sans contact.

Le yuan numérique, une opportunité pour les fintechs

L’enjeu principal, ajoute-t-il, réside ainsi dans la conciliation entre facilité d’usage et sécurité. Par ailleurs, la monnaie numérique pourrait représenter un sérieux atout pour les fintechs, les acteurs technologiques de la finance.

Le gouverneur estime en effet qu’ils bénéficient d’avantages clés sur les banques commerciales traditionnelles. Ces atouts résident plus particulièrement dans la capacité des fintechs à constituer une clientèle et à gérer les risques.

Les premiers projets pilotes du futur yuan numérique remontent à avril 2020. Cette phase impliquerait quatre métropoles, à savoir Shenzhen, Chengdu, Suzhou et Xiongan. Le programme aurait depuis été élargi à neuf villes, parmi lesquelles Guangzhou, Hong Kong et Macao.

Debut octobre, la BPdC annonçait officiellement que les wallets en yuan numérique avaient traité pour 162 millions de dollars de transactions entre avril et août 2020. Ce chiffre a donc depuis été pratiquement doublé.

Let's block ads! (Why?)