Caricature : Les élections US et le Covid-19 promettent une volatilité élevée

Par Jesse Cohen

Investing.com - Les actions à Wall Street ont fini par baisser vendredi, les principaux indices ayant connu leur pire semaine depuis mars en raison des inquiétudes liées à une augmentation record des cas de coronavirus et à la nervosité croissante à l'approche de l'élection présidentielle.

Le a clôturé en baisse de 157 points, soit 0,6 %, à 26 501. À un moment donné, l'indice des 30 actions a perdu plus de 500 points.

Pendant ce temps, le a baissé de 1,2 % pour finir à 3 269 et le a chuté de 2,5 % à 10 911.

Pour la semaine, le Dow et le S&P 500 ont chuté respectivement de 6,5 % et 5,6 %, affichant ainsi leurs plus importantes pertes hebdomadaires depuis le début de la pandémie à la mi-mars. Le Nasdaq a reculé de 5,5 % sur cette période et a également enregistré sa plus mauvaise performance en une semaine depuis mars.

Les principaux indices ont tous affiché leurs premières pertes mensuelles consécutives depuis le mois de mars. Le Dow a perdu plus de 6 % en octobre, tandis que le S&P 500 et le Nasdaq ont chacun baissé de plus de 5 % ce mois-ci.

L'élection présidentielle américaine aura lieu mardi. Les élections au Congrès pour le Sénat et la Chambre des représentants auront également lieu le même jour.

Les premiers sondages de sortie des urnes, qui sont une projection, devraient sortir mardi soir vers 19h00 (heure de l'Est). Les résultats seront déclarés état par état.

Si le résultat est clair, les réseaux de télévision devraient faire leur appel officiel à 23 heures (heure de l'Est).

Le candidat démocrate Joe Biden a conservé une avance considérable sur le président Donald Trump dans les sondages nationaux, bien que l'écart se soit légèrement réduit ces derniers temps, en particulier dans les États clés comme la Floride, le Wisconsin et le Michigan.

On craint vraiment qu'un résultat tardif ne conduise à une période d'incertitude et de turbulence pour les marchés et l'économie dans les semaines à venir.

Consultez également l'historique des caricatures Investing.com

Let's block ads! (Why?)