Vers une construction majeure au port de Trois-Rivières

Vue aérienne du port de Trois-Rivières

Vue aérienne du port de Trois-Rivières

Photo : Port de Trois-Rivières

Radio-Canada

Un important terminal multifonctionnel sera construit au port de Trois-Rivières, créant 630 emplois dans sa phase de construction et 425 emplois directs et indirects dans sa phase d'exploitation. Ce terminal augmentera de 46 % la superficie du port et de 50 % sa capacité.

L’annonce a été faite vendredi matin par le député de Saint-Maurice et ministre des affaires étrangères, François-Philippe Champagne, au nom du ministre des Transports Marc Garneau. M. Champagne annonçait du coup un investissement de 33,4 millions de dollars, sur un projet qui devrait profiter d’un budget global de 130 millions de dollars.

Les études environnementales sont déjà amorcées et devraient se terminer à la fin de 2021. Le début des travaux est prévu à l’automne 2021 et se poursuivront en 2022 et 2023, pour que l’on puisse débuter les opérations dès janvier 2024.

François-Philippe Champagne parle devant un lutrin lors d'une réunion à Londres.

Le ministre des affaires étrangères François-Philippe Champagne.

Photo : Reuters / Henry Nicholls

Le terminal aura une superficie de près de 100 000 mètres carrés, soit la taille de 20 terrains de football, et sera situé à l’ouest des infrastructures actuelles du port. Il servira au transbordement de vrac solide, de vrac liquide et de marchandises générales.

La concrétisation de ce projet prévoit également la construction d’un quai et de voies d’accès routier et ferroviaires, de même que des espaces d’entreposage. Il servira à améliorer la fluidité du trafic et à éliminer les goulots d’étranglement qui dérangeait les activités du port.

Impacts sur la région

François-Philippe Champagne se réjouit de cette annonce, qu’il qualifie d’historique, d’autant plus qu’elle arrive en pleine période de pandémie. Il souhaite que cette construction marque le début de la relance économique.

Les investissements stratégiques pour renforcer l’infrastructure de transport sont essentiels à notre économie, fait-il valoir. Le port de Trois-Rivières assure des liens en matière de transport pour veiller à ce que les compagnies locales puissent acheminer leurs produits vers les marchés de façon efficace, tout en demeurant compétitifs. Ces améliorations au port de Trois-Rivières aideront les entreprises à acheminer davantage de produits vers les marchés.

Avec cette construction, M. Champagne note que le port de Trois-Rivières sera un carrefour logique incontournable plus moderne, plus innovant, plus vert.

Présent lors de cette annonce, le président et directeur général du port de Trois-Rivières, Gaétan Boivin note pour sa part qu’il s’agit de la plus grande phase d'expansion que le port connaîtra depuis près de 100 ans et constitue la fondation de son développement futur. Il ajoute que sa construction à elle seule devrait générer des retombées économiques de 99 millions $.

Gaétan Boivin, président directeur général du Port de Trois-Rivières

Gaétan Boivin, président directeur général du Port de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Enfin, pour le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, cette annonce est importante à plusieurs niveaux, à savoir qu'elle permet l'attraction d'investissements privés, la création d’emplois, l'augmentation des exportations, la réduction des impacts environnementaux de transport de marchandises et l'amélioration des infrastructure portuaire.

Pour lui, il s’agit là d’une autre démonstration d'une relation gagnante entre une ville et son port.

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
De l'argent fédéral pour les banques alimentaires et le loyer commercial
Politique fédérale
1102 nouveaux cas déclarés de COVID-19 au Québec
Santé publique
COVID-19 : une nouvelle éclosion dans le Restigouche
Santé publique
Affaires autochtones : la nomination de Lafrenière est « une claque au visage »
Politique provinciale

Let's block ads! (Why?)