Un diamant canadien de 102 carats vendu aux enchères pour 15,7 M$

Une femme tient un diamant.

La pierre précieuse a été taillée à partir d'un diamant extrait de la mine Victor, dans le Nord-Est de l'Ontario.

Photo : Reuters / Carlo Allegri

Radio-Canada

Un diamant extrait dans le nord de l’Ontario il y a deux ans a été vendu à un prix record lors d’une vente aux enchères en ligne. Un acheteur anonyme a payé 15,7 millions de dollars américains pour le joyau incolore et sans défaut.

Avant lundi, le diamant le plus cher jamais vendu aux enchères en ligne, une pierre de 28,86 carats, avait trouvé preneur pour 2,1 millions de dollars américains en juillet dernier.

En plus d'établir un record mondial pour une vente en ligne, la pierre est aussi le diamant canadien le plus cher jamais vendu, tout type de vente confondu.

La pierre précieuse a été taillée à partir d’un diamant brut de 271 carats trouvé dans la mine Victor, aujourd’hui fermée, en 2018.

Elle a été fortement remarquée pour sa couleur D, la plus incolore possible, et l’absence d’imperfections, ce qui signifie qu’elle est considérée comme étant aussi proche d’un diamant naturel parfait que possible.

L'échelle de couleur des diamants s'étend de D (incolore parfait) à Z (le plus teinté jaune).

Moins de 1 % de tous les diamants naturels dans le monde présentent une absence d’impuretés et la couleur du diamant vendu lundi, et seuls sept autres d'une taille semblable ont déjà été mis aux enchères.

Des routes de gravier serpentent autour des parois de calcaire du puits de la mine de diamants.

Le puits principal de la mine Victor, près d'Attawapiskat, dans le nord de l'Ontario. La mine a extrait du minerai pour la dernière fois en mars 2019.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Les enchères ont commencé en ligne le mois dernier, et se sont terminées en personne à Hong Kong lundi soir.

L’enchère en personne a commencé à 85 millions de dollars de Hong Kong — un peu moins de 11 millions de dollars américains.

En quelques minutes, l’enchère gagnante s’élevait à l’équivalent de 15,7 millions de dollars américains, selon le taux de change actuel.

C’est moins que certaines des premières estimations de la valeur de la pierre, malgré le record pour une enchère en ligne.

Le vendeur n’avait pas déterminé de prix de réserve, ou minimum, dans l’espoir de faire grimper les enchères, ce qui n’a pas vraiment eu l’effet escompté.

Déçu par le prix final

Je suis déçu que le prix final n’ait pas été plus élevé , a déclaré Tobias Kormind, directeur général de l’entreprise londonienne 77 Diamonds.

Le fait de vendre la pièce sans prix de réserve était une décision courageuse qui est revenue nous hanter, a ajouté M. Kormind.

La joaillière canadienne Reena Ahluwalia croit que le prix reflète l’époque dans laquelle nous vivons.

Même si nous sommes dans les temps incertains de la COVID-19, cela témoigne de la confiance et de la résistance du marché dans les diamants naturels de très haute qualité en tant qu’investissements.

Avec les informations de CBC
Le masque obligatoire partout dans les écoles secondaires en zone rouge
Politique provinciale
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Donald Trump quittera l'hôpital ce soir
Politique américaine
Près de 1200 nouveaux cas de COVID-19 et 6 décès de plus au Québec
Santé publique
Les chefs atikamekw font preuve d'un optimisme « prudent »
Politique provinciale

Let's block ads! (Why?)