Tourisme au Québec : ce qu’il est encore possible de faire

Un panorama de montagnes dans Charlevoix à partir du mont Sainte-Anne

La fin de semaine de l'Action de grâces est l'un des meilleurs moments pour ceux qui veulent profiter des couleurs de l'automne.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Dion

Si l’industrie touristique en régions a pu se tirer d’affaire pendant l’été, les « trois ou quatre belles fins de semaine d’automne qui auraient permis de renflouer les coffres » ne seront visiblement pas au rendez-vous, admet le président de l’Alliance touristique Martin Soucy. Alors que les annulations s’accumulent, il demeure tout de même possible de s’y déplacer, sous certaines conditions. Voici les réponses à nos questions du cabinet de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx.

Une famille résidant en zone rouge peut-elle se rendre dans Charlevoix voir les couleurs automnales ce week-end, voire y dormir et manger?

Ce n’est pas interdit, mais ce n’est pas recommandé. Par contre, elle doit respecter les mesures sanitaires en vigueur dans sa zone d’origine (donc rouge) lorsqu’en déplacement vers une autre région. Ainsi, puisque les activités de plein air demeurent permises en zone rouge, cette famille peut les pratiquer et profiter des couleurs d’automne. Elle ne devrait toutefois pas fréquenter un restaurant ou des commerces à destination [dont les stations-service].

D’ailleurs, la Sûreté du Québec installera dans les prochains jours et ponctuellement des barrages, ou plutôt des points de sensibilisation, pour rappeler les directives aux gens dans Charlevoix, Chaudière-Appalaches, les Laurentides et en Estrie.

On encourage les Québécois à profiter des couleurs d’automne dans leurs régions respectives. Si vous avez à séjourner dans une autre région, planifiez vos déplacements, faites tous vos achats avant de quitter la maison et limitez les contacts à destination.

Caroline Proulx, ministre du Tourisme du Québec

Deux familles de chasseurs d’une zone rouge peuvent-elles se retrouver dans un chalet dans le nord du Québec?

Encore ici, les mesures sanitaires en vigueur dans la région d’origine des familles en question prévalent. Dans votre exemple, seulement les membres d’une famille résidant à la même adresse pourraient séjourner au chalet et cette dernière devrait faire ses emplettes dans sa région d’origine.

Quoi comprendre alors que la santé publique indique que les déplacements non essentiels entre régions ne sont pas recommandés, qu'il ne faut pas les faire?

On doit comprendre que ce que le gouvernement cherche à faire, c’est de réduire la socialisation au maximum au cours des 28 prochains jours, car on doit briser la deuxième vague le plus rapidement possible. Nous demandons à chacun de faire preuve de jugement, de prudence et de respect envers les autres. Si vous décidez tout de même de vous déplacer vers une autre région, il est demandé de faire tous vos achats dans votre région d’origine. Une fois à destination, appliquez les mesures sanitaires en vigueur dans votre région d’origine.

Comment est-ce possible d’encourager l’économie locale dans la région visitée?

Nous continuons d’encourager les résidents d’une région à consommer localement et encourager leurs commerces de proximité – le tout de façon sécuritaire. La livraison et les commandes pour emporter sont également des moyens auxquels on peut avoir recours pour encourager l’économie locale tout en se protégeant les uns les autres.

Dans les zones rouges, avec la fermeture des restaurants, musées, saunas et spas, parcs d’attraction et plus encore, le tourisme local existe-t-il encore?

Même en zone rouge, plusieurs activités touristiques demeurent permises, dont notamment le tourisme de nature et d’aventure, le tourisme sportif, l’agrotourisme et l’autocueillette, les soins personnels dans les spas et parcs thématiques. Les établissements d’hébergement touristique demeurent également ouverts, à l’exception des auberges de jeunesse. Des expériences touristiques qui respectent les mesures sanitaires en place sont tout à fait possibles en zone rouge.

Plus de 1000 nouveaux cas de COVID-19 au Québec
Santé publique
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Les sports d'équipe seraient interdits en zone rouge
Santé publique
Atteint de la COVID-19, Donald Trump ressent de « légers symptômes »
Politique américaine
L'Ontario rend le masque obligatoire dans toute la province
Politique provinciale

Let's block ads! (Why?)