Scott Moe craint pour l’avenir du pipeline Keystone XL si Joe Biden devient président

Des tuyaux sont entassés les uns sur les autres.

Des tuyaux entassés sur le chantier de la portion albertaine de l'oléoduc Keystone XL.

Photo : Radio-Canada / Kyle Bakx

Radio-Canada

Le chef du Parti saskatchewanais et premier ministre sortant, Scott Moe, croit que l’avenir du pipeline Keystone XL pourrait être menacé si Joe Biden remporte la présidentielle américaine du 3 novembre.

Le candidat démocrate a promis de mettre un terme au projet s’il défait le président Donald Trump.

L’oléoduc de 2000 km prévoit transporter 830 000 barils de pétrole brut par jour de l’Alberta au Nebraska, en traversant notamment la Saskatchewan.

Le projet avait été rejeté par l’ancien président américain Barack Obama, alors que Joe Biden occupait les fonctions de vice-président. Le pipeline Keystone XL a toutefois reçu l’approbation du président actuel, Donald Trump.

Scott Moe indique qu’il est régulièrement en contact avec les gouverneurs des états situés le long du tracé de l’oléoduc.

Il espère également que le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, fasse pression en faveur de la construction du projet si Joe Biden l’emporte.

Je m'attends à ce que notre premier ministre défende les intérêts de l'industrie énergétique de l'Ouest canadien.

Scott Moe, premier ministre sortant de la Saskatchewan

De son côté, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan, Ryan Meili, croit lui aussi que le projet est important pour l’économie saskatchewanaise.

Il veut par contre s’assurer que la portion de l’oléoduc qui traverse la province soit construite avec de l’acier provenant de Regina.

Ryan Meili ne veut cependant pas que Donald Trump soit reconduit pour un second mandat.

Donald Trump n'a pas été un bon président. Il a fait mal à l’industrie de l’acier de la Saskatchewan lorsqu’il a imposé des tarifs sur l’acier canadien, explique le chef néo-démocrate.

Avec les informations de Stephanie Taylor de la Presse canadienne

Élections Saskatchewan 2020
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Un professeur décapité lors d'une attaque terroriste au nord de Paris
Europe
Au Québec, 190 000 chômeurs liés à la pandémie... et une pénurie de travailleurs
Emploi
Tout projet de privatisation des sites de quarantaine doit cesser, exige le NPD
Santé publique
Québec demande aux citoyens de réduire encore leurs contacts
Santé publique

Let's block ads! (Why?)