Prime Day, iPhone 12, J&J et les résultats des banques - Ce qui se passe sur les marchés ce mardi

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Les entreprises sont en tête de l'agenda, avec le Prime Day d'Amazon (NASDAQ:) et le lancement de l'iPhone d'Apple (NASDAQ:) qui devrait faire les gros titres. JPMorgan (NYSE:) et Citigroup (NYSE: lancent la saison des bénéfices, de même que Johnson & Johnson, qui a dû suspendre son essai clinique sur le Covid-19. Les données économiques en Europe sont sombres, et l'Agence internationale de l'énergie prévoit un pic plus précoce de la demande mondiale de pétrole. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le mardi 13 octobre.

1. Amazon Prime Day et lancement de l'iPhone d'Apple

Deux événements marketing majeurs vont faire la une des journaux, le Prime Day annuel d'Amazon coïncidant avec le lancement par Apple de son nouvel iPhone 12 équipé de la technologie 5G.

L'événement d'Apple a été quelque peu assombri par des rapports suggérant que les limitations de capacité des réseaux américains signifient que les acheteurs américains ne pourront pas tirer le meilleur parti des vitesses de téléchargement plus rapides du nouveau téléphone. Cependant, étant donné le déploiement inévitable de la 5G au cours de l'année prochaine, cela ne devrait être qu'un petit souci.

Le Prime Day est sans doute plus important, étant donné ce qu'il peut dire sur la force globale de la demande des consommateurs américains dans un contexte de chômage élevé et d'incertitude continue sur les perspectives économiques.

2. Trump reprend sa campagne; J&J suspend l'essai du médicament Covid

Le président Donald Trump est revenu dans la campagne, disant à ses partisans qu'il se sentait "puissant" et affirmant qu'il était désormais "immunisé" contre le virus Covid-19. Les experts médicaux remettent en question cette dernière affirmation, qui intervient au moment où les États-Unis enregistrent leurs premiers cas confirmés de réinfection.

Le médecin de Trump a déclaré que le Président avait été testé négatif pour le Covid-19 deux jours de suite.

L'espoir d'une percée rapide dans la diffusion d'un vaccin au grand public a pris un coup, alors que Johnson & Johnson a interrompu l'essai de phase 3 de son médicament expérimental à la suite d'une maladie inexpliquée chez un participant à l'étude. J&J lance la saison des bénéfices du troisième trimestre plus tard, en compagnie de certaines des plus grandes banques américaines.

3. Les actions américaines vont s'ouvrir de façon mitigée; les résultats des banques sont à l'étude

Les marchés boursiers américains devraient connaître une ouverture mitigée, la technologie surclassant à nouveau les autres secteurs, le sentiment à l'égard des actions cycliques étant affecté par les nouvelles du procès de J&J.

À 13h15, les étaient en baisse de 0,4%, tandis que les étaient en baisse de 0,1% et les étaient en hausse de 1,0%.

L'attention se portera sur les rapports sur les résultats du troisième trimestre de et , où l'on s'attend à une forte baisse du niveau des nouvelles provisions pour pertes sur prêts, ainsi qu'à une solide performance des opérations sur actions. Il est peu probable que le commerce des obligations, qui a sauvé les résultats de nombreuses personnes à Wall Street au cours du deuxième trimestre, répète l'exploit.

4. Les données européennes frappées par le virus

La reprise économique en Europe semble de plus en plus fragile, alors qu'une deuxième vague d'infections fait chuter le sentiment et que le chômage augmente, les gouvernements réduisant leurs programmes de subventions salariales.

Le sondage du sentiment économique allemand est tombé à son plus bas niveau depuis mai, les craintes d'une fin perturbatrice de la période de transition de Brexit et les inquiétudes concernant un résultat électoral contesté aux États-Unis s'ajoutant à celles concernant le virus.

Pendant ce temps, l'emploi au Royaume-Uni a connu sa plus forte baisse en 11 ans au cours des trois mois à août, les entreprises ayant supprimé de nombreux emplois avant la fin prévue du programme de mise à pied du gouvernement.

Les données américaines qui seront publiées ultérieurement comprennent pour septembre à 14h30 et, pour ceux qui sont assez vieux jeu pour s'en soucier, le pour septembre à 20h00.

5. L'AIE anticipe un pic de la demande de pétrole plus précoce

L'Agence internationale de l'énergie a déclaré qu'elle s'attend maintenant à ce que la demande mondiale de pétrole atteigne son maximum d'ici 2030 en raison des changements permanents que la pandémie entraînera pour l'économie. Elle s'attendait auparavant à un pic au cours de la prochaine décennie.

Le nouveau World Energy Outlook de l'AIE, publié mardi, indique que la pandémie a également accéléré le déclin de l'utilisation du charbon dans le monde et accélérera l'adoption de technologies renouvelables. Elle prévoit que les énergies renouvelables répondront à 80% de la croissance de la demande mondiale au cours de la prochaine décennie.

Ce communiqué ajoute une perspective à plus long terme au rapport mensuel de l'OPEP, qui sera publié vers l'heure du déjeuner à Vienne.

Les contrats à terme sur le ont néanmoins rebondi de 1,7% à 40,24 dollars le baril, tandis que les contrats à terme sur le ont augmenté de 1,5% à 42,34 dollars le baril, ce qui est conforme à l'hypothèse optimiste de l'AIE selon laquelle l'économie mondiale connaîtra un rebond vigoureux l'année prochaine, à mesure que le coronavirus sera maîtrisé.

Let's block ads! (Why?)