Près de 20 000 membres du personnel d'Amazon ont eu la COVID-19 aux États-Unis

Un bout d'emballage en carton avec un grand logo d'Amazon imprimé dessus.

Amazon prévoit d'augmenter ses capacités jusqu'à pouvoir conduire 50 000 tests par jour sur 650 sites d'ici novembre.

Photo : Reuters

Agence France-Presse

Le géant du commerce en ligne Amazon a indiqué jeudi que 19 816 membres de son personnel avaient été testés positifs à la COVID-19 aux États-Unis, ce qui correspond à un taux d'infection moins élevé que dans l'ensemble de la population.

Le groupe, qui a développé son propre système de dépistage et mène des milliers de tests par jour, a employé au total 1,37 million de personnes pour les activités de son site en ligne ou dans les magasins de sa filiale Whole Foods entre le 1er mars et le 19 septembre 2020.

Le taux d'infection parmi ses effectifs s'élève donc à 1,44 %, ce qui est en dessous du taux de 2,06 % de l'ensemble de la population américaine calculé par l'Université Johns Hopkins, qui fait autorité dans le comptage des cas de COVID-19.

Les chiffres n'incluent pas les sous-traitants du groupe.

Amazon prévoit d'augmenter ses capacités jusqu'à pouvoir conduire 50 000 tests par jour sur 650 sites d'ici novembre.

Une approche critiquée

Des membres du personnel de la société avaient, au début de la pandémie, observé un arrêt de travail ou organisé des manifestations devant ses entrepôts, pour réclamer plus de protections face au virus.

Le groupe était aussi critiqué pour ne pas avoir, jusqu'à présent, rendu publics les chiffres sur les infections parmi ses troupes.

Nous savons maintenant pourquoi la société a refusé : Amazon a permis à la COVID-19 de se propager comme une traînée de poudre dans ses installations, mettant en danger la santé de dizaines de milliers de personnes qui travaillent chez Amazon, ainsi que les membres de leur famille, de leur voisinage, ainsi que leurs amis et amies. Amazon est, sans aucun doute, une menace pour la santé publique, a dénoncé Dania Rajendra, la directrice d'Athena, un collectif d'organisations anti-Amazon, dans un communiqué.

Elle a également demandé l'ouverture d'une enquête publique.

100 millions de masques

Amazon assure avoir distribué plus de 100 millions de masques et mis en place toute une série de mesures comme la distanciation sociale au sein des entrepôts, le contrôle de températures ou des procédures de nettoyage plus approfondies.

La société est régulièrement accusée par des ONG de ne pas suffisamment protéger la santé et la sécurité des membres de son personnel, malgré des investissements conséquents, notamment pour mécaniser et automatiser de nombreuses tâches dans ses entrepôts.

L'association Center for Investigative Reporting a encore publié mardi un rapport l'accusant d'avoir dissimulé l'ampleur des accidents du travail dans ses entrepôts américains. Mais Amazon a réfuté les méthodes de calcul utilisées.

Donald et Melania Trump atteints de la COVID-19
Politique américaine
De son lit d'hôpital, un infirmier auxiliaire dénonce son employeur
Coronavirus
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Montée en flèche des enfants retirés de l’école depuis la rentrée au Québec
Éducation
Zone rouge : 5 nouvelles règles de Québec qui sont mal comprises
Politique provinciale

Let's block ads! (Why?)