Les syndiqués de Fiat Chrysler se préparent à une possible grève

Des hommes agrafent des pancartes de grève sur des bâtons en bois.

Des employés de Fiat Chrysler préparent des affiches et des bannières, au cas où une grève serait déclenchée.

Photo : Dale Molnar/CBC

Les ouvriers de Fiat Chrysler à Windsor et à Brampton, en Ontario, se préparent à un possible débrayage si une entente entre leur syndicat et la partie patronale n’est pas conclue d’ici la fin de la journée, mercredi.

Shawn Bezaire et d'autres employés syndiqués de l’usine de Windsor préparent déjà des affiches et des bannières, bien qu'ils espèrent ne jamais avoir à les utiliser.

On se prépare à faire la grève, mais on espère vraiment que ça sera pour rien.

Shawn Bezaire, chef de grève à la section locale 444 du syndicat Unifor
Shawn Bezaire devant des affiches Unifor.

Shawn Bezaire de la section locale 444 dirigera les efforts de débrayage à l'usine de Windsor, si le syndicat déclenchait une grève.

Photo : Dale Molnar/CBC

Devoir organiser un piquet de grève en pleine pandémie de COVID-19 est d'autant plus stressant , selon lui.

Nous espérons que FCA suivra l’entente-cadre négociée avec Ford et que de nouveaux investissements seront annoncés qui assureront notre sécurité d’emploi , lance M. Bezaire.

Face à la chute des ventes de la minifourgonnette Chrysler Pacifica, le constructeur a licencié environ le quart de sa main-d'oeuvre à Windsor cet été. L’usine compte désormais plus de 4600 travailleurs, selon l’entreprise.

Deux ouvriers travaillent sous une fourgonnette Dodge Caravan dans une usine.

Quelque 4600 ouvriers travaillent à l'usine de Fiat Chrysler à Windsor, après l'élimination du troisième quart en juillet.

Photo : FCA Canada

Le syndicat Unifor souhaite que de nouveaux modèles y soient construits, ainsi qu'à l'usine d’assemblage de Brampton, qui compte pour sa part plus de 3000 employés.

Une entente historique avec Ford Canada

Le mois dernier, le syndicat a conclu une entente de près de deux milliards de dollars avec la compagnie Ford. Cet accord prévoit notamment l'assemblage de véhicules électriques et la fabrication de leurs batteries à son usine d'Oakville.

Les gouvernements fédéral et ontarien ont annoncé jeudi dernier qu’ils verseront chacun 295 millions de dollars pour transformer cette usine de la banlieue torontoise.

La nouvelle convention collective ratifiée par les travailleurs de Ford doit servir de modèle pour les négociations en cours avec Fiat Chrysler et, plus tard, avec General Motors.

La section locale 444 du syndicat a écrit sur Facebook, mardi, que les progrès vers une entente restent très lents à l’approche de la date butoir.

FCA continue de contester des éléments clés de l’entente modèle, y compris la question des salaires, des montants forfaitaires et des prestations de soins de santé. Le syndicat continue d’attendre des engagements fermes sur le plan des produits et des investissements dans les installations, écrit le syndicat.

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, devant un podium, accompagné du premier ministre Justin Trudeau et des ministres Navdeep Bains et Anita Anand.

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, accompagné du premier ministre Justin Trudeau et des ministres Navdeep Bains et Anita Anand, lors de l'annonce, jeudi dernier.

Photo : Radio-Canada

Le président national d’Unifor, Jerry Dias, tiendra une conférence de presse virtuelle à 15 h, mercredi, pour faire le point sur les pourparlers avec FCA Canada. Les travailleurs pourront déclencher une grève dès minuit moins une si les deux parties ne s'entendent pas.

Dans une déclaration envoyée à Radio-Canada, l'entreprise se dit engagée à en arriver à un accord où elle continuera d'investir pour son avenir, ainsi que pour ses employés, leurs familles et leurs communautés.

FCA Canada est heureuse de pouvoir faire avancer nos discussions avec Unifor, affirme la porte-parole LouAnn Gosselin.

Avec les informations de Dale Molnar de CBC News

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Drame à Wendake : l'accusé aurait lancé plusieurs appels à l'aide, déplore sa mère
Crimes et délits
« Impossible » de réduire la taille des classes? Des écoles ont pourtant réussi
Éducation
La pomme est gourmande en pesticides
Consommation
Plusieurs dégâts d’eau majeurs au nouveau CHUM depuis son ouverture
Établissement de santé

Let's block ads! (Why?)