Les petits fruits canadiens dans la mire protectionniste des États-Unis

Un panier de bleuets.

Des sénateurs américains demandent que certains produits de bleuets sauvages du Canada soient exemptés de tout tarif potentiel.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Après les produits laitiers, l'acier et l'aluminium canadiens, les États-Unis ont maintenant les petits fruits étrangers dans leur mire protectionniste.

Le représentant américain de Commerce, Robert Lighthizer, a demandé à la Commission du commerce international des États-Unis de mener une enquête afin de déterminer si les agriculteurs sont touchés par les importations de bleuets et de framboises du Canada et du Mexique.

Le Conseil des bleuets de la Colombie-Britannique a retenu les services d'un conseiller juridique. Sa directrice générale Anju Gill espère que les relations de travail étroites entre les industries américaine et canadienne permettront d'éviter toute mesure protectionniste.

Des sénateurs de l'État du Maine plaident pour une exemption de certains produits de bleuets sauvages du Canada en cas de nouveau tarif.

Avec les informations de La Presse canadienne
« N'ayez pas peur de la COVID » : Donald Trump quittera l'hôpital ce soir
Politique américaine
Éclosion de COVID-19 : la soirée karaoké au bar Kirouac fait un mort
Coronavirus
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Le masque obligatoire dans les écoles secondaires en zone rouge au Québec
Politique provinciale
L'appli Alerte COVID fonctionnelle au Québec
Politique provinciale

Let's block ads! (Why?)