Les marchés européens rebondissent; TomTom affiche de solides gains

© Reuters.  © Reuters.

Par Peter Nurse

Investing.com - Les marchés boursiers européens ont progressé mercredi, grâce à des nouvelles positives des entreprises. Toutefois, les gains sont limités et l'incertitude règne alors que le coronavirus continue de peser.

A 11h15, le en Allemagne a augmenté de 0,2%, l'indice {{27|FTSE} du Royaume-Uni a progressé de 0,4%, tandis que le en France a gagné 0,1%.

L'action TomTom (AS:) a grimpé de 4,7% après que la société néerlandaise de technologies de navigation ait annoncé qu'elle avait prolongé son contrat avec Uber Technologies (NYSE:). Elle a déclaré que ses bénéfices sous-jacents de base pour le troisième trimestre avaient fortement baissé par rapport à l'année précédente, bien qu'ils soient toujours supérieurs aux prévisions.

Les actions d' Ashmore Group (LON:) ont augmenté de 7,4% après que le gestionnaire d'actifs ait déclaré que les actifs sous gestion pour le premier trimestre de l'exercice 2021 ont augmenté de 2,3% pour atteindre 85,5 milliards de dollars.

En revanche, les actions ASOS (LON:) ont chuté de 6,8%. Le détaillant de mode en ligne a déclaré que les perspectives économiques et les modes de vie de son public de base de la vingtaine devraient rester perturbés dans un avenir prévisible, mais il a néanmoins déclaré que son bénéfice avant impôt pour l'exercice 2020 avait triplé et qu'il prévoyait que le bénéfice sous-jacent augmenterait à nouveau pendant l'exercice en cours.

La propagation du virus Covid-19, en particulier en Europe, continue d'alimenter l'incertitude, un certain nombre de pays élargissant les restrictions pour tenter de reprendre le contrôle de la pandémie.

Les infections ont augmenté au rythme le plus rapide depuis avril en Allemagne, la France a signalé une augmentation du nombre de patients nécessitant des soins intensifs et les nouveaux cas en Italie ont atteint leur plus haut niveau depuis mars.

Dans le même temps, Eli Lilly (NYSE:) a suspendu son test d'anticorps en raison de problèmes de sécurité potentiels, juste un jour après que Johnson & Johnson (NYSE:) ait interrompu son essai du vaccin Covid-19 en raison de la maladie inexpliquée d'un participant.

Le Fonds monétaire international doit publier mercredi prochain son étude la plus détaillée sur l'impact de la pandémie sur les finances publiques. Le point central devrait être qu'il est encore trop tôt pour que les gouvernements s'inquiètent de devoir payer pour les efforts de sauvetage et donc de réduire les dépenses budgétaires.

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, devrait s'exprimer mercredi lors des réunions annuelles virtuelles du Fonds monétaire international et du groupe de la Banque mondiale, et elle devrait insister sur le fait qu'il faut faire davantage pour lutter contre cette épidémie.

Les prix du pétrole ont légèrement grimpé mardi, malgré les inquiétudes concernant la stagnation de la demande, la hausse des cas de coronavirus, en particulier en Europe et aux États-Unis, entraînant un ralentissement de la croissance.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a réduit ses prévisions de demande de pétrole en 2021 de 80 000 barils par jour pour atteindre 96,84 millions de barils par jour dans son rapport mensuel de mardi, citant les dommages causés par la pandémie de coronavirus.

Le rapport hebdomadaire sur les de l'American Petroleum Institute doit être présenté plus tard dans la session, après avoir été retardé d'un jour en raison du jour férié de Columbus, lundi aux États-Unis.

Les contrats à terme sur le ont augmenté de 0,2% à 40,30$ le baril, tandis que le contrat de référence international a gagné 0,3% à 42,58$.

Les contrats à terme sur l' ont augmenté de 0,3% à 1 901,25$/oz, tandis que l' a baissé de 0,1% à 1,1729.

Let's block ads! (Why?)