La cour autorise la vente de MEC à une société privée américaine

Un cycliste roule devant le siège social de Mountain Equipment Coop (MEC) à Vancouver.

Les audiences ont eu lieu à Vancouver, où se situe également le siège social de MEC, la plus importante coopérative de commerce au détail du Canada.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La Cour suprême de la Colombie-Britannique autorise la vente de Mountain Equipment Coop (MEC) à Kingswood Capital Managment, une société américaine.

Malgré une forte mobilisation, le groupe Sauvons MEC n’est pas parvenu à freiner la vente de la plus importante coopérative de commerce au détail du Canada en nombre de membres.

Au terme de quatre jours d’audience, la Cour suprême de la Colombie-Britannique a tranché en faveur de Kingswood Capital Managment, qui, à maintes reprises, a remis en question la capacité de Sauvons MEC de proposer une solution de rechange réaliste et viable.

Les avocats de MEC et de Kingswood ont martelé que la transaction devait avoir lieu rapidement, sans quoi le détaillant pourrait subir des pertes hebdomadaires importantes, alors que les états financiers de la coopérative sont déjà minés.

Un magasin Mountain Equipment Coop (MEC) à Vancouver.

L’entreprise Mountain Equipment Coop (MEC) fait face à d'important problèmes financiers depuis quelques années.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

« Nous reconnaissons cette décision, mais nous sommes bien sûr déçus », écrit le fondateur de Sauvons MEC, Kevin Harding.

Depuis l’annonce de la vente, le 14 septembre, plus de 143 000 membres de Sauvons MEC se sont mobilisés pour amasser plus de 100 millions de dollars afin de soutenir une offre de rachat de MEC à Kingswood.

Dans une lettre publiée à la veille du jugement, il salue les efforts de ses membres. Voici ce que nous avons réussi : tout le monde sait maintenant que nous voulons vraiment sauver notre coopérative.

Les droits des membres n’ont pas été respectés

Appuyés dans leur démarche juridique par des associations coopératives, les plaignants ont fait valoir que la Loi sur les associations coopératives de la Colombie-Britannique et les statuts et règlements de MEC n’ont pas été respectés dans cette vente.

En outre, les membres n’ont pas été consultés avant le processus de vente, dénonce le directeur général de Coopératives et mutuelles Canada, André Beaudry.

Plus de 1000 nouveaux cas de COVID-19 au Québec
Santé publique
Les sports d'équipe seraient interdits en zone rouge
Santé publique
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Québec aidera les organismes culturels pendant six mois
Coronavirus
Atteint de la COVID-19, Donald Trump ressent de « légers symptômes »
Politique américaine

Let's block ads! (Why?)