Indices : résultats et BCE – EUR/CHF : l’euro recule après les propos de la BCE

SUJETS ÉVOQUÉS DANS CE BRIEFING DES MARCHÉS :

  • Les Bourses européennes se montrent prudentes
  • Wall Street se stabilise avant les résultats
  • Graphique du jour – EUR/CHF : la moyenne mobile 200 en soutien

Les Bourses européennes se montrent prudentes

Les Bourses européennes ont terminé jeudi en ordre dispersé après avoir entendu la Banque centrale européenne signaler son intention d'agir en décembre pour contrer les effets de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus qui déferle actuellement sur l'Europe.

Si elle n'a pas modifié les paramètres de sa politique, l'institution a laissé entendre très clairement qu'elle se tenait prête à les ajuster dès sa prochaine réunion, répondant ainsi aux attentes des marchés.

Lors de sa conférence de presse, Christine Lagarde, a expliqué que les prévisions de croissance à court terme se dégradaient clairement et que les pressions sur les prix demeuraient contenues.

Ces annonces sont conformes aux prévisions des intervenants de marché, qui estimaient majoritairement que la BCE attendrait sa réunion de décembre pour agir face à la deuxième vague de COVID-19 qui vient de conduire la France et l'Allemagne à annoncer de nouvelles mesures de confinement susceptibles de peser sur leurs économies.

De ce fait, l’indice CAC 40 a perdu 0,03% à 4 569,67 points. Le Footsie a perdu 0,22% et le DAX 30 a avancé de 0,32%.

Wall Street se stabilise avant les résultats

Wall Street a fini en hausse jeudi, les investisseurs se ruant sur les grandes valeurs technologiques publiant leurs résultats après la clôture, alors que de nouveaux chiffres économiques ont un peu calmé les inquiétudes sur l'impact de la pandémie.

L'optimisme du marché a également été alimenté par l'annonce d'une hausse de 33,1% du PIB américain en rythme annualisé sur la période juillet-septembre - une croissance sans précédent depuis le début de cette statistique en 1947 - ainsi que par la baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Néanmoins, Apple perdait 4% dans les transactions après la clôture, le géant américain ayant déçu les investisseurs en annonçant une baisse de ses ventes d'iPhone plus prononcée que prévu tandis que Facebook mettait en garde contre une année 2021 plus difficile que prévu malgré un chiffre d'affaires au-dessus des attentes au troisième trimestre.

Amazon reculait pour sa part de 2% en après-Bourse, le numéro un du commerce en ligne ayant dit attendre une hausse de ses ventes durant la période des fêtes de fin d'année mais aussi de ses coûts liés à la pandémie de COVID-19.

Par conséquent, le Dow Jones, a avancé de 0,52% à 26 659,11 points. Le Nasdaq a pris 1,64% et le S&P-500a gagné 1,19%.

Intéressé par les indices ? Découvrez nos prévisionspour les 2 prochains mois en cliquant ici

Autrespoints sur l’actualité des marchés financiers

L'euro anime le marché des changes avec un repli de 0,7% à 1,1663 dollar dans le sillage des annonces de la BCE.L'indice qui mesure les fluctuations du dollar face à un panier de référence avance pour sa part de 0,6%, porté en outre par les bons chiffres du PIB américain.

Après avoir déjà chuté de plus de 5% mercredi, le marché pétrolier creuse encore ses pertes, les nouvelles restrictions menaçant la demande.

Le Brent abandonne 3,7% à 37,69 dollars le baril, un creux de plus de quatre mois, et le brut léger WTI perd 3,5% à 36,07 dollars.

Calendrier économique du jour :

Indices : résultats et BCE – EUR/CHF : l’euro recule après les propos de la BCE

Retrouvez l’intégralité du calendrier économique pour connaître l’ensemble des évènements économiques à venir.

GRAPHIQUE DU JOUR –EUR/CHF : la moyenne mobile 200 en soutien

Indices : résultats et BCE – EUR/CHF : l’euro recule après les propos de la BCE

L'une des premières conséquences de prévisions plutôt pessimistes sur la conjoncture de la BCE, c'est la rechute de l'euro face à un panier de devise. Le Franc suisse calque sa course sur celle de l'euro, sans aucune annonce de la BNS, et sans confinement car les mêmes mesures en vigueur depuis 1 mois sont prolongées sans être durcies.

Graphiquement, l’euro travaille sa moyenne mobile 200 périodes à 1,0680. Un rebond sur ce seuil permettrait à la monnaie unique de reprendre des couleurs pour reconquérir les 1,0735.

Toutefois, la dynamique reste baissière, la sortie de range par le bas ouvre la voie à une correction plus profonde dans les semaines à venir. Ainsi, en cas d’incursion sous les 1,0665 ; l’EUR/CHF risque de poursuivre sa dégringolade vers la prochaine zone de prix à 1,0610. De plus, face au regain d’aversion au risque, le franc suisse devrait s’apprécier au vu de son statut de devise refuge.

En savoir plus sur l’actualité des marchés financiers en consultant mon précédent Briefing des marchés.

Twitter @Joris Zanna

RESSOURCES POUR vous aider À exploiter les marchÉs

Si vous êtes un trader débutant ou expérimenté, DailyFX met à votre disposition de nombreuses ressources pour vous aider :

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

Let's block ads! (Why?)