EUR/USD s'envole, le Dollar au plus bas depuis 1 mois grâce aux espoirs de relance

Par Peter Nurse 

Investing.com - Le dollar s'est affaibli au début de la session européenne mercredi, à son plus bas niveau depuis un mois, car l'optimisme accru entourant un nouveau plan de relance américain a contribué à stimuler la demande de devises plus risquées, au détriment du billet vert.

A 09h50, l'indice du dollar, qui suit le billet vert par rapport à un panier de six autres devises, a baissé de 0,3% à 92,787, tombant à son plus bas niveau depuis un mois. a augmenté de 0,3% à 1,1859, atteignant un plus haut niveau sur un mois, tandis que a baissé de 0,3% à 105,23.

D'un point de vue technique, on notera pour la paire EUR/USD que la zone de 1.1870 pourrait s'afficher somme une résistance, avant le seuil psychologique de 1.19.

La nouvelle que le président Donald Trump était prêt à accepter une importante loi d'aide, alors qu'une série de sondages d'opinion négatifs le poussent à conclure un accord avant l'élection du 3 novembre, a fait naître l'espoir d'une percée dans le domaine de la relance.

Les négociations entre la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, se poursuivront mercredi.

Cela dit, les pertes en dollars n'ont pas été extrêmes, car il reste une forte opposition au sein même du parti républicain de Trump à propos d'un accord sur un paquet de taille réelle.

"Dans l'ensemble, un nouveau projet de loi de relance avant les élections est loin d'être certain et nous pensons que les marchés n'en tiennent pas compte actuellement, ce qui devrait limiter la baisse des actifs à risque si les perspectives d'un accord bipartite venaient à s'effondrer", ont déclaré les analystes d'ING (AS:) dans une note de recherche.

En dehors des manœuvres politiques à Washington, les traders attendront la publication du d'octobre de la Fed pour avoir des indices sur l'ampleur de la reprise économique américaine. Il fournira un aperçu des entreprises et des communautés sur la façon dont la résurgence du Covid se fait sentir dans tout le pays.

Le s'est échangé à 1,2997, en hausse de 0,4%, après une accélération de l'inflation annuelle au Royaume-Uni en septembre. Les ont augmenté de 0,5% sur un an en septembre, contre une hausse de 0,2% en août, en raison de la hausse des coûts de transport, ainsi que des prix plus élevés dans les restaurants.

Des chiffres séparés montrent que le gouvernement a emprunté 36,1 milliards de livres (46,75 milliards de dollars) en septembre, le troisième total le plus élevé pour un mois depuis le début des relevés en 1993, pour aider à financer divers programmes de lutte contre le coronavirus.

"S'il est clair que la pandémie de coronavirus a eu un impact significatif sur nos finances publiques, les choses auraient été bien pires si nous n'avions pas agi comme nous l'avons fait pour protéger des millions de moyens de subsistance", a déclaré le ministre britannique des finances Rishi Sunak.

En outre, a baissé de 0,5% à 6,6411, tombant à son plus faible niveau depuis juillet 2018, conséquence du rebond relativement fort de l'économie chinoise suite à la pandémie.

"La Chine est l'économie la plus forte, par rapport à l'Europe et aux États-Unis", a déclaré Moh Siong Sim, analyste des devises à la Banque de Singapour, dans un rapport de Reuters. Une présidence Joe Biden, a-t-il ajouté, pourrait également apporter un soutien en apaisant les relations sino-américaines.

Lundi, la Chine a indiqué que son a augmenté de 4,9% en juillet-septembre par rapport à l'année précédente.

Let's block ads! (Why?)