EUR/USD plonge de nouveau face à l'aversion au risque, point technique et fondamental

Par David Wagner 

Investing.com – Une vague d’aversion au risque entraine une forte baisse de la paire ce jeudi, l’Euro se trouvant désormais à quelques pips du seuil psychologique de 1.17, dans le cadre d'une semaine de correction depuis un sommet hebdomadaire à 1.1826 lundi matin.

Plusieurs facteurs pèsent donc sur le moral des investisseurs, poussant l’Euro en baisse, et le Dollar, valeur refuge, en hausse. On citera notamment : 

  • Les espoirs d'un accord de relance entre la Maison Blanche et les Démocrates avant les élections présidentielles ont été réduits presque à néant après que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin ait estimé hier soir que les deux parties sont encore très éloignées sur certains points.
  • En Europe, la crainte qu'une résurgence de la pandémie de Covid-19 puisse conduire les gouvernements de toute l'Europe à fermer à nouveau leurs économies inquiète les investisseurs. Les nouveaux cas touchent 100 000 personnes par jour en Europe. Près de 20 000 infections ont été signalées en Grande-Bretagne, tandis que le gouvernement français a déclaré mercredi l'état d'urgence en matière de santé publique. Notons également que l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et d'autres pays sont en train de mettre en place des mesures telles que des fermetures limitées, des fermetures de bars et d'autres systèmes destinés à réduire la propagation de l'infection.
  • Le Brexit reste également un sujet de préoccupation, alors que les dirigeants de l'Union européenne doivent se réunir à Bruxelles dans le courant de la journée de jeudi pour discuter des progrès réalisés. Or, les signes de compromis sur les questions délicates de la pêche, de la concurrence loyale et du règlement des différends sont peu nombreux.

Analyse Technique EUR/USD

D’un point de vue graphique, on rappellera que la paire EUR/USD a cassé mardi sous une ligne de tendance haussière qui s’étirait depuis le creux du 30 septembre, et clairement visible en données horaires.

La même journée, l’EUR/USD a aussi cassé sous ses moyennes mobiles 100 et 200 heures, ce qui constituait deux autres signaux baissiers.

Hier, l’Euro s’est montré essentiellement hésitant, autour de 1.1750, mais l’accélération baissière de ce jeudi confirme le nouveau biais négatif de l’EUR/USD.

Si la baisse se poursuit, le seuil psychologique de 1.1700 sera le premier support à prendre en compte, avant une zone de support bien plus importante autour de 1.16, où se trouvent le creux de septembre (1.1612) et la moyenne mobile 100 jours (1.1597).

Rabobank prévoit une rapide chute à 1.16

A propos de cette zone de 1.16, on notera que Rabobank a publié hier une note dans laquelle elle envisage que cet objectif soit touché sous un délai inférieur à 3 mois.

Pour justifier ses prévisions baissières, la banque a notamment cité la « faiblesse surprenante de l'indice de sentiment ZEW en octobre », expliquant que « la forte baisse de l'indice ZEW par rapport aux niveaux de septembre laisse également penser que la forte amélioration du sentiment de l'euro au printemps pourrait s'inverser. »

Enfin, Rabobank a souligné « la confluence des préoccupations du marché concernant la hausse des cas de covid-19 en Europe, en plus de Brexit et de l'incertitude des élections aux États-Unis. »

Let's block ads! (Why?)