Énergies : les capitaux passent par la question environnementale selon Jason Kenney

Des flammes brûlent au sommet de deux cheminées, dans une raffinerie de pétrole.

Jason Kenney croit que l'Alberta peut améliorer ses performances environnementales en misant sur de nouvelles technologies.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le premier ministre albertain Jason Kenney estime que l’industrie pétrolière et gazière doit améliorer ses performances environnementales si elle veut obtenir des fonds de la part d’institutions financières internationales.

Samedi, le premier ministre albertain, qui participait à la première fin de semaine du congrès du Parti conservateur uni, a notamment soutenu la position du chef du Parti conservateur du Canada (PCC) Erin O'Toole de se conformer à certains objectifs internationaux sur la lutte aux changements climatiques.

Je ne crois pas qu’Erin [O'Toole] ait tort de dire que nous devons pousser notre industrie vers l’avant en évitant de nous mettre la tête dans le sable et de prétendre que les aspirations derrière l’Accord de Paris n’ont pas une grande influence sur la manière dont les fonds sont alloués et sur la manière dont les décisions sur l’accès au marché sont prises, a-t-il déclaré lors d’une séance de questions.

Jason Kenney et Erin O'Toole discutent à une table.

Le premier ministre albertain Jason Kenney s'est entretenu avec le chef du Parti conservateur du Canada Erin O'Toole lors de la première fin de semaine du congrès du Parti conservateur uni.

Photo : Radio-Canada

Accès aux capitaux

Selon Jason Kenney, un des principaux défis de l’industrie pétrolière et gazière est l’obtention de financement pour ses projets.

Un nombre croissant d’institutions financières européennes comme la Deutsche Bank et HSBC ont d’ailleurs décidé de ne plus soutenir de nouveaux projets de sables bitumineux pour des raisons environnementales.

En juillet, le géant français de l’énergie Total a également déclaré qu’il annulait des actifs de sables bitumineux d’une valeur de 9,3 milliards de dollars en Alberta en plus d’annuler son adhésion à l'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP).

De plus en plus, l’accès aux capitaux dans le secteur énergétique requiert que les entreprises et le gouvernement démontrent qu’ils sont sérieux dans leur désir d’améliorer leurs performances environnementales, comme la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Nous devons donc aspirer à faire mieux, affirme Jason Kenney.

Il ajoute que les entreprises du secteur énergétique demandent à son gouvernement de développer des politiques qui soutiennent le développement et l’application de technologies permettant de réduire les émissions afin d’accéder aux marchés mondiaux et aux capitaux.

Keystone XL et les Américains

Améliorer les performances environnementales de l’Alberta pourrait également aider à protéger l’investissement du gouvernement provincial pour aider TC Énergie à construire l'oléoduc Keystone XL.

En effet, le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden a annoncé son intention, s’il est élu, d’annuler le permis qui permet à l’expansion du pipeline Keystone XL de traverser la frontière.

Si les démocrates remportent l’élection, Jason Kenney croit que le Canada devra montrer à la nouvelle administration américaine que le Canada fait des progrès concernant la réduction de ses gaz à effet de serre.

Il estime qu'il faut être capables de réconcilier la dynamique du secteur énergétique et celle de l’environnement.

Une des raisons pour lesquelles je soutiens Erin [O'Toole] est qu’il comprend que cela n’est possible qu’avec des pipelines, un accès aux marchés et en mettant un terme aux mauvaises réglementations qui étouffent notre industrie, ajoute Jason Kenney.

Avec les informations de Michelle Bellefontaine

COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Non-respect des règles sanitaires: des plexiglas installés dans la Chambre des communes
Santé publique
Insultes, attaques : les campagnes de Biden et de Trump se tendent davantage
Politique américaine
Saturday Night Live diffuse un segment parodiant le Québec et le Canada
Télé
Une école de Lévis lance un programme sportif très novateur
Martin Leclerc
Activités sportives

Let's block ads! (Why?)