Discussions indirectes Tiffany-LVMH en vue d'un compromis, rapporte la chaîne CNBC

© Reuters.  © Reuters.

PARIS (Reuters) - Le joaillier américain Tiffany et le géant français du luxe LVMH (PA:) ont engagé des discussions indirectes pour tenter de trouver une solution négociée à leur différend sur le projet de rachat du premier par le second, rapporte mardi la chaîne américaine CNBC en citant des sources proches des pourparlers.

Les deux groupes pourraient envisager une légère réduction du montant de l'opération, fixé pour l'instant à 16 milliards de dollars (13,6 milliards d'euros), ajoute-t-elle.

CNBC précise qu'aucun représentant de Tiffany ou de LVMH n'a répondu dans l'immédiat à ses demandes de commentaires.

A la Bourse de New York, l'action Tiffany gagnait près de 2% dans un marché en baisse vers 14h40 GMT alors qu'à Paris, LVMH cédait près de 1%.

Le groupe dirigé par Bernard Arnault et Tiffany sont en conflit depuis que LVMH a annoncé début septembre qu'il ne pouvait pas "en l'état" mener à bien son projet de rachat, reprochant à l'américain des erreurs de gestion et des performances commerciales insuffisantes. Chacun d'eux a engagé une procédure judiciaire contre l'autre.

(Marc Angrand, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)