Des prêts en partie « pardonnables » pour les bars et les restaurants du Québec

Une jeune femme portant un couvre-visage se dirige vers des convives avec une assiette remplie de nourriture.

Pour obtenir leur pardon — ou une radiation partielle du prêt —, les entreprises auraient à respecter certains critères.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Plusieurs scénarios ont été étudiés pour aider les bars et restaurants en zones rouges à faire face à leur fermeture de 28 jours à compter du 1er octobre. Selon des informations obtenues en fin de soirée mercredi, le gouvernement privilégierait un prêt « pardonnable » jusqu’à 80 % pour une aide maximale de 15 000 dollars.

Pour obtenir leur pardon — ou une radiation partielle du prêt —, les entreprises auraient à respecter certains critères. L’idée est de leur permettre de payer les coûts fixes pour le mois d’octobre, tel que le loyer et l’électricité. De nombreux tenanciers ont fait part de leur déception à la suite de l’annonce de lundi.

Par exemple, pour un prêt de 10 000 dollars, jusqu’à 8000 dollars pourraient être pardonnés. Si le montant emprunté devait être beaucoup plus important, un maximum de 15 000 dollars n’aurait pas à être remboursé.

Des précisions cet après-midi

Les modalités de l’aide financière seront annoncées et précisées par le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, à 13 h, à l’Assemblée nationale.

L’enveloppe budgétaire, qui se chiffrerait à plusieurs dizaines de millions de dollars, serait dépendante du nombre d’entreprises qui participeront au programme.

Un prêt fédéral aussi possible

La mesure annoncée par le gouvernement du Québec s’apparenterait ainsi quelque peu au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes du gouvernement Trudeau.

Depuis le début de la pandémie, Ottawa octroie aux petites entreprises et organismes à but non lucratif qui en font la demande des prêts sans intérêt pouvant atteindre 40 000 dollars. Si le solde du prêt sera remboursé au plus tard le 31 décembre 2022, 25 % en sera radié, jusqu’à concurrence de 10 000 dollars.

Plus de 758 000 entreprises ont obtenu des prêts jusqu’ici pour un total de 30 milliards de dollars.

Zone rouge : 5 nouvelles règles de Québec qui sont mal comprises
Politique provinciale
Des prêts en partie « pardonnables » pour les bars et les restaurants du Québec
Politique provinciale
Québec resserre l'application des règles sanitaires
Politique provinciale
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
François Legault précise les règles pour les chasseurs provenant de zones rouges
Santé publique

Let's block ads! (Why?)