Sur-évaluation et endettement pourraient mener à une crise financière selon DB

Par David Wagner 

Investing.com – Dans une analyse publiée hier, la Deutsche Bank (DE:) a mis en garde contre le risque d’une crise financière imminente.

Les analystes de la DB relèvent une "surévaluation croissante des actifs et des niveaux d'endettement croissants", des phénomènes artificiellement alimentés par les efforts massifs de relance budgétaire et monétaire, selon le World Outlook Update que la banque a publié hier.

"Les crises financières ont souvent été déclenchées par le passé dans de telles conditions par le passage inévitable d'une politique d'assouplissement à une politique de resserrement, qui est probablement encore à plusieurs années de nous, mais qui pourrait surprendre plus tôt", ont déclaré les analystes de la banque.

Ils restent prudents sur les actions et les autres actifs à risque en raison des valorisations, réitérant un objectif de 3 250 pour le S&P 500 en fin d'année, soit -légèrement en dessous du consensus. Et la politique est également une menace plus importante que certains ne le pensent, avertissent-ils :

"Nous voyons des risques importants de ne pas obtenir de résultat rapide et clair pour les élections cette fois-ci, avec une part probablement sans précédent de bulletins de vote par correspondance et des retards dans le décompte qui pourraient donner lieu à une élection contestée", a déclaré la banque.

La Deutsche Bank a également relevés quelques signaux positifs, notamment une remontée du PIB plus rapide qu’elle ne l’avait initialement prévu :

"Alors que le troisième trimestre touche à sa fin, nous estimons que le niveau du produit intérieur brut mondial est à peu près à mi-chemin de son niveau d'avant le virus, et nous pensons maintenant que ce voyage sera terminé au milieu de l'année prochaine, quelques trimestres plus tôt que nos prévisions précédentes".

La banque s'attend toutefois à ce que le rythme de la reprise ralentisse à mesure que le virus se répandra pendant les mois d'hiver, en particulier si aucun plan budgétaire américain n'est adopté avant les élections.

Mais pour l’été 2021, la banque prévoit le début de vaccinations à grande échelle, ce qui aidera à renforcer et à accélérer la reprise. En supposant qu'il existe un vaccin efficace, l'équipe estime que les trois quarts de la population mondiale pourraient être vaccinés d'ici le milieu de l'année 2023.

Enfin, la Deutsche Bank a prévenu que le virus laissera des cicatrices durables, comme un coup permanent porté à l'industrie hôtelière et une accélération de l'automatisation qui supprimera définitivement des emplois.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)