StockBeat: Rocket Internet se retire dans le style habituel

© Reuters.  © Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- L'un des incubateurs les plus en vue d'Europe pour les jeunes pousses est en train d'abandonner le marché boursier.

Rocket Internet (DE:), qui peut compter la maison de mode en ligne Zalando (DE:), Delivery Hero (DE:) et la société de kits de repas HelloFresh (DE:) parmi ses succès, a annoncé mardi qu'elle allait se retirer de la Bourse de Francfort, affirmant qu'elle n'avait plus besoin d'investisseurs publics, merci beaucoup.

"L'importance des marchés de capitaux en tant que source de financement a diminué", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Un retrait de la cote permettra à Rocket Internet de poursuivre une approche à long terme dans ses décisions stratégiques".

Elle a ajouté que "l'accès adéquat au capital est assuré en dehors de la bourse".

Il vaudrait mieux que ce soit le cas. Les frères Samwer ne se sont pas fait beaucoup d'amis parmi les investisseurs particuliers au cours des six années qui ont suivi la cotation de Rocket : les actions qui étaient cotées à 42,50 euros ne valent plus que 44% de ce montant (les rachats d'actions au cours des deux dernières années signifient que les rendements totaux sont un peu moins terribles que ne l'indique le seul cours de l'action).

Normalement, les fondateurs privatisent leurs sociétés cotées lorsqu'ils pensent qu'elles sont sous-évaluées, démontrant ainsi leur conviction en offrant une prime par rapport au prix en vigueur. Les Samwers, en revanche, offrent 18,57 euros par action, soit 2% de moins que le cours de clôture de lundi. Il est difficile d'imaginer un salut plus clair d'un seul doigt aux actionnaires libres.

Les pressions financières à court terme qui pèsent sur les autres sociétés de son portefeuille - qui sont presque toutes encore déficitaires - semblent avoir joué un rôle important. Rocket avait déjà enregistré une perte au premier trimestre après avoir dû réduire la valeur de son portefeuille en réponse à la première vague du virus. Bien que le marché ait depuis lors traité avec indulgence de nombreuses start-ups déficitaires (allant même jusqu'à propulser Delivery Hero dans le ), la dernière mise à jour de Rocket laissait fortement entendre que certains de ses investissements ne survivraient pas à la récession.

Les Samwers ont mis un point d'honneur à construire Rocket autour de sites d'imitation - Zalando, son projet le plus connu, était basé sur Zappos.com tandis que HelloFresh et Delivery Hero étaient modelés sur des sites comme Blue Apron (NYSE:) et GrubHub (NYSE:). Par conséquent, un pari sur Rocket était toujours plus un pari sur la capacité d'exécution des Samwers que sur leur vision.

La chute de 50% du cours de l'action en six ans suggère qu'ils ont été jugés insuffisants sur ce point. Même en tenant compte de la nature du capital-risque, une activité qui exige des sorties régulières avant qu'un investissement ne développe son plein potentiel, les performances opérationnelles et la performance du cours des actions d'HelloFresh, Delivery Hero et Zalando se sont améliorées de façon remarquable lorsque Rocket s'est retiré d'eux. Cela suggère un peu plus qu'un simple timing malheureux de la part de l'investisseur en capital-risque.

De même, l'échec de l'une de ses plus grandes participations, Global Fashion Group, à réaliser des bénéfices, et l'incapacité même d' Alibaba (NYSE:) à faire de la plateforme de commerce électronique Lazada un succès depuis son rachat, indiquent également des problèmes plus profonds avec le modèle Samwer.

Les actionnaires peuvent se consoler en se disant qu'en prenant un dernier coup modeste, ils n'auront plus à s'en soucier longtemps.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)