Restrictions au Québec : inquiétudes économiques, colère dans la restauration

Des chaises installées sur des tables dans un restaurant de Québec fermé en raison de la pandémie de COVID-19

Une salle de restaurant fermée : une scène qu'on reverra dès jeudi dans les régions passées en alerte rouge.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) s'inquiète de l'« impact dévastateur » des nouvelles restrictions sanitaires au Québec annoncées lundi par le premier ministre François Legault, tandis que les restaurateurs estiment qu'il s'agit d'un « ultime coup dur » pour eux.

La CCMM reconnaît la nécessité de ces décisions, mais demeure inquiète, « même en prenant en considération que l’intention du gouvernement est de limiter ces nouvelles mesures à 28 jours ».

Cette demande est très lourde de conséquences, estime Michel Leblanc, président de la CCMM.

Selon le communiqué de la CCMM, ces mesures doivent absolument s’accompagner d’un dispositif d’aide financière additionnelle pour tous les commerces touchés.

La CCMM demande au ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, de considérer l’élimination de tous leurs coûts fixes publics, de leur accorder un crédit d’impôt remboursable pour leurs taxes foncières et de faire en sorte qu’ils aient un accès immédiat au programme d’aide au loyer, sans exiger un appui des propriétaires.

Par ailleurs, la Chambre de commerce demande au gouvernement d’améliorer la divulgation des données sur cette nouvelle éclosion.

Nous devrions savoir où ont lieu les contaminations et dans quelle mesure les lieux d’emploi sont sécuritaires, lit-on dans le communiqué.

Les restaurateurs en colère

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Restaurants Canada, qui regroupe 6000 membres au Québec, se dit en désaccord avec la décision du gouvernement de fermer de nouveau les salles à manger des restaurants.

L’organisation estime qu’il s’agit d’un ultime coup dur pour une industrie qui a dépensé des sommes colossales pour s’adapter aux mesures de distanciation sociales et assurer la sécurité de ses employés et clients.

Les restaurants du Québec n’ont pas été une source importante de transmission du virus, argue Restaurants Canada dans son communiqué.

Nous espérons un programme de soutien gouvernemental dans les meilleurs délais, mais le vrai soutien, serait de ne pas refermer les salles à manger.

Extrait du communiqué de Restaurants Canada

Cette association de restaurateurs estime que la décision du gouvernement entraînera des milliers de pertes d’emploi.

Dans notre plus récent sondage, 40 % des restaurants disaient ne pouvoir survivre plus de trois mois dans la situation actuelle, jumelée à la fermeture des terrasses et l’arrivée de l’hiver, avance Restaurants Canada.

COVID-19 : Legault relève le niveau d'alerte partout sur le territoire québécois
Politique provinciale
Quelles sont les restrictions liées à une zone rouge?
Santé publique
Une femme autochtone meurt à l'hôpital de Joliette dans des circonstances troubles
Autochtones
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine en alerte orange jeudi
Coronavirus

Let's block ads! (Why?)