Reprise des collectes de fonds dans les casinos albertains

Deux hommes avec des masques installés à une table de jeux dans un casino.

Les jeux aux tables dans les casinos albertains sont à nouveau permis.

Photo : Radio-Canada

Le directeur général de l’organisme Francophonie Jeunesse Alberta (FJA), Gabriel Kreiner, attendait cette nouvelle avec impatience. Vendredi dernier, la Commission des jeux du hasard, de l'alcool et du cannabis de l'Alberta (AGLC) l’a contacté pour confirmer que sa collecte de fonds prévue dans un casino les 17 et 18 septembre pourra avoir lieu.

Je me sens soulagé, lance-t-il.

L'organisme, dont le budget annuel est d’environ 500 000 $, affirme que chaque événement dans un casino lui rapporte entre 60 000 et 70 000 $.

Gabriel Kreiner affirme que repousser la collecte de fonds à l’année 2021 aurait eu des conséquences sur les finances de la FJA, qui compte sur cet argent pour financer certains événements comme le Rassemblement Action Jeunesse (RAJ) et le Parlement jeunesse de l’Alberta.

De son côté, le club de gymnastique Ortona à Edmonton attend toujours de savoir quand son prochain événement de financement pourra avoir lieu.

Son président, David Caron, s’attend à ce que la prochaine collecte de fonds, normalement prévue pour l’été 2021, soit repoussée à une date ultérieure étant donnée le retard accumulé durant le confinement.

Cela va avoir un impact au niveau de notre capacité à payer certaines dépenses comme le loyer. On va donc devoir décider si on augmente les frais des membres ou si on pige dans nos réserves, dit-il.

Sécurité dans les casinos

L’entreprise Pure Canadian Gaming, qui possède quatre casinos dans la province, affirme que les collectes de fonds pourront recommencer normalement dès cette semaine.

L’organisme affirme également avoir fait parvenir un guide explicatif à ses organismes partenaires concernant les nouveaux protocoles sanitaires mis en place dans ses établissements.

Nous pensons que nous pourrons assurer la sécurité de tous les clients dans notre établissement, affirme Vince Pao, directeur général du marketing pour Pure Canadian Gaming.

L’entreprise espère retrouver un volume d'achalandage équivalent à 50 % à 75 % du nombre de clients qu’elle recevait avant la pandémie.

Dans une déclaration par courriel, l'AGLC affirme être en train de réorganiser l’horaire des événements qui n’ont pas eu lieu à cause de la pandémie.

Gabriel Kreiner espère quant à lui être capable de mobiliser ses bénévoles à temps pour son événement. Leur nombre sera cependant diminué de moitié afin de respecter les mesures de sécurité sanitaires dans les casinos.

Québec détaille son système d'alertes régionales pour la COVID-19
Politique provinciale
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Cours en ligne pour tous les enfants : un juge refuse la mesure d'urgence
Éducation
Des ministres en isolement après avoir rencontré la mairesse de Longueuil
Politique municipale
Transmission communautaire : 4 régions, dont la Capitale-Nationale en préalerte
Santé publique

Let's block ads! (Why?)