Nikola : Nouveaux creux historiques suite à une dégradation, -65% en 12 séances

©  Nikola Motor © Nikola Motor

Par David Wagner 

Investing.com - Les actions de Nikola Corp (NASDAQ:) ont chuté jeudi à un niveau record depuis les débuts publics de la société début juin, après que Wedbush ait déclassé l'action du constructeur de camions électriques, passant de “neutre” à “sous-performance”.

L'action a en effet perdu près de 10%, après avoir plongé de plus de 25% la veille.

Rappelons que le cours de l'action de la société a commencé à chuter fortement à la suite d'allégations de fraude formulées il y a deux semaines dans un rapport de la société Hindenburg Research.

Ces allégations ont ensuite gagné en crédibilité lorsque la SEC a déclaré qu'elle étudiait les accusation de Hindeburg, sans toutefois lancer d'enquête officielle.

Soulignons que Hindenburg Research a accusé Milton, le fondateur de Nikola, de faire de fausses déclarations sur la technologie de la société pour attirer les investisseurs et les accords avec d'autres constructeurs automobiles.

Peu avant cela, le titre avait fait un bond de plus de 40% le 8 septembre, après l'annonce d'une prise de participation de Genaral Motors dans la société. Cela avait donné lieu à un sommet historique proche de 55 Dollars en cours de séance.

Au cours de clôture d'hier à 19,10$, l'action avait donc perdu plus de 65% depuis le sommet du 8 septembre, en 12 séances de bourse.

Pour en revenir aux raisons de la chute d'hier, Wedbush a cité la controverse autour de la société ainsi que la démission lundi du fondateur de Nikola, Trevor Milton, comme rendant l'action trop risquée à détenir. L'entreprise, qui a également cité les innovations potentielles de Tesla (NASDAQ:) en matière de batteries comme raison de la baisse de la note, a réduit son objectif de cours sur 12 mois de 45 à 15 dollars par action.

"L'histoire de Nikola change avec le départ de Trevor Milton", a écrit Dan Ives, analyste de Wedbush, dans une note aux investisseurs jeudi matin. "Malgré la controverse et le bruit autour de Milton, il a été le visionnaire, l'architecte et la force interne/externe qui a conduit Nikola dans les années à venir et nous pensons qu'il laisse un énorme vide qui est difficile à remplacer".

Stephen Girsky, ancien vice-président de General Motors (NYSE:) et membre du conseil d'administration de Nikola, a succédé à Milton en tant que président exécutif.

Milton et la société ont constamment réfuté ces affirmations, faisant même allusion à une éventuelle action en justice contre Hindenburg Research, qui a maintenu sa position.

Le rapport de Hindenburg, intitulé "Nikola : comment transformer un océan de mensonges en un partenariat avec le plus grand équipementier automobile d'Amérique", a été publié deux jours après que la société ait annoncé un accord avec GM qui a fait grimper en flèche les actions des deux sociétés. Il a qualifié Nikola de "fraude complexe construite sur des dizaines de mensonges" par Milton.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Let's block ads! (Why?)