Les ventes de logements ont continué d'augmenter en août en Colombie-Britannique

Maison à vendre, avec l'affiche devant.

Les Britanno-Colombiens reprennent leurs projets d'achat et de vente, selon la Chambre immobilière du Grand Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Julie Landry

Les ventes de maisons et d'appartements récupèrent toujours de la crise du coronavirus avec des augmentations d'environ 40 % par rapport à l'an dernier dans la moitié sud de la Colombie-Britannique.

Dans le Grand Vancouver, les ventes de logements ont bondi de 36,6 % en août par rapport au mois d'août de l'an dernier, selon la Chambre immobilière de l'agglomération. Au total, 3047 logements ont été vendus comparativement à 2231 en août 2019.

Les gens qui avaient suspendu leur projet d'achat ou de vente d'un logement au printemps sont de retour sur le marché, commente la présidente de la Chambre immobilière, Colette Gerber.

Le nombre de personnes qui ont mis leur logement en vente en août a augmenté de 55,1 % par rapport au mois d'août de l'année dernière. Ainsi, 5813 logements ont été mis sur le marché, contre 3747 l'an dernier à la même période.

Le prix de référence d'un logement dans le Grand Vancouver est de 1 038 700 $, soit une augmentation de 0,7 % par rapport à juillet et de 5,3 % en un an.

Colette Gerber explique que le marché reste compétitif parce que les taux d'intérêt sont bas et l'offre est limitée.

Des prix en baisse à Victoria

Selon la Chambre immobilière du Grand Victoria, 979 logements ont été vendus dans la région capitale en août, soit une augmentation de 48,1 % par rapport au mois d'août de l'année dernière.

Nous sommes surpris par la vitesse à laquelle le marché a évolué au cours de l'été.

Sandi-Jo Ayers, présidente de la Chambre immobilière du Grand Victoria

Le nombre de logements à vendre est, par contre, en baisse de 2,6 % par rapport à juillet et de 8,9 % par rapport au mois d'août de l'année dernière.

Cela accroît la demande sur les propriétés les plus convoitées, analyse la présidente de la Chambre immobilière, Sandi-Jo Ayers. Voilà pourquoi nous avons vu une grande concurrence et de nombreuses offres au cours de l'été.

Pour autant, le prix de référence pour une maison à Victoria a lui aussi baissé en un mois. Il était de 889 200 $ en août contre 909 700 $ en juillet. Il reste 50 000 $ supérieur au prix de référence d'août 2019.

Le prix de référence d'un appartement en copropriété s'élève, lui, à 513 900 $, soit une baisse de 0,8 % par rapport à juillet et de 3,2 % par rapport au mois d'août de l'an dernier.

Un marché toujours chaud dans l'Okanagan

La Chambre immobilière de l'Okanagan, basée à Kelowna, enregistre aussi une rapide progression des ventes. Elles ont augmenté de 43 % en un an.

La hausse des ventes de maisons dans le centre de la région atteint même 63 % en un an. Le prix des maisons a augmenté d'environ 5 % sur la même période.

Le nombre de logements proposés à la vente dans l'Okanagan a, en revanche, chuté de 18 %.

PCU : le nombre de fraudes signalées a doublé en un mois
Fraude
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Le Dr Arruda « préoccupé » par l'Halloween
Coronavirus
Un élève d'une école de Rimouski-Est infecté à la COVID-19
Coronavirus
COVID-19 dans le Restigouche : le doute plane sur la responsabilité du Dr Ngola
Santé publique

Let's block ads! (Why?)