Les spectacles reportés en 2021 auront-ils lieu?

Une salle de spectacle vide.

Au Québec, les salles de spectacle ne peuvent accueillir plus de 250 personnes.

Photo : iStock

Depuis le début de la pandémie, des centaines de spectacles ont été reportés au Québec, et même à plus d’une reprise. Plusieurs sont planifiés en 2021, mais à condition que les mesures sanitaires soient modifiées. Leur annulation serait un désastre pour l’industrie, croit l’ADISQ.

Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé le Québec en mars, les salles de spectacle ont fermé leurs portes, tout comme les écoles et les commerces. Les spectacles prévus ce printemps et cet été ont ¸donc été annulés ou reportés cet automne.

Le mois dernier, le gouvernement Legault a annoncé que les rassemblements de 250 personnes étaient désormais autorisés à l'intérieur. La nouvelle directive a permis aux salles et aux producteurs de planifier des spectacles qui respectent les mesures sanitaires en vigueur, mais impossible de tenir la majorité des événements planifiés avant la pandémie.

Le travail des producteurs de spectacles et des diffuseurs ç’a été de reporter, reporter et reporter, souligne Solange Drouin, directrice générale de l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ).

Solange Drouin, directrice générale de l'ADISQ et coprésidente de la Coalition pour la diversité des expressions culturelles

Solange Drouin, vice-présidente aux affaires publiques et directrice générale de l’ADISQ

Photo : ADISQ

La plupart des spectacles de ce printemps reportés cet automne sont maintenant planifiés en 2021. Toutefois, ces événements ne pourront avoir lieu si les mesures sanitaires actuelles sont toujours en vigueur.

Il y a de grandes inquiétudes, c’est évident. On n'a aucune assurance, et on comprend pourquoi, admet-elle.

Avant qu’on décloisonne vraiment au complet, je pense qu’il faut être réaliste, ça ne sera pas au mois d’octobre, ça va arriver quand? Je ne sais pas.

Solange Drouin, directrice générale et vice-présidente aux affaires publiques de l'ADISQ

Pour l'instant, les détenteurs de billet n'ont pas à lever le petit doigt. Les salles de spectacle promettent d'honorer leur achat à une date ultérieure, mais les acheteurs peuvent aussi demander un remboursement s'ils le désirent. La majorité d'entre eux conserve son achat.

Tout le monde vit d’espoir et espère qu'en janvier 2021, on puisse reprendre les spectacles avec un plus grand nombre de spectateurs, alors on travaille sur cet horizon, explique Jean-François Ermel, directeur des communications au Grand Théâtre de Québec.

Des musiciens debout sur une scène, devant un public, dans une salle aux teintes rouge.

La scène de la salle Louis-Fréchette, au Grand Théâtre de Québec.

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Des pertes financières désastreuses

Si toutes ces prestations prévues n'ont pas lieu, les artistes, les producteurs de spectacles et les salles devront affronter d'énormes pertes financières.

Si on n’a pas de perspective de réouverture, il va falloir trouver des solutions, sinon ça va devenir désastreux pour plusieurs artistes et plusieurs entreprises, soulève Solange Drouin.

Depuis le début de la crise sanitaire, le Grand Théâtre a dû reporter ou annuler 200 représentations de spectacles. Cette situation est généralisée partout dans la province.

Au Palais Montcalm, aussi à Québec, chaque représentation est évaluée au cas par cas, elles sont annulées ou reportées tant et aussi longtemps qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, précise la directrice des communications, Claudie Lapointe.

La façade du Palais Montcalm.

Au Palais Montcalm, chaque représentation est évaluée au cas par cas.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Diviser la salle?

La salle Louis Fréchette du Grand Théâtre de Québec possède plus de 1800 places. Un spectacle vendu à guichet fermé ne pourra donc pas avoir lieu, à moins que les mesures sanitaires soient modifiées ou levées. Par exemple, la prestation d'Alexandra Stréliski était prévue en mars, puis elle a été replanifiée en novembre 2020, puis finalement en mai 2021.

On ne peut pas diviser la salle et le présenter plusieurs fois pour contenter tous les détenteurs de billets, affirme Jean-François Ermel.

Elle joue du piano, concentrée et les yeux fermés.

Le concert de la pianiste Alexandra Stréliski a d'abord été reporté en novembre 2020 puis en mai 2021.

Photo :  La production est encore jeune inc. / Karine Dufour

Faire plusieurs représentations pour un spectacle dont les billets ont déjà été vendus ne serait pas rentable. Tu ne divises pas tes dépenses, tu augmentes tes dépenses quatre fois, tu paies ta salle quatre fois, tes musiciens [...] parce qu’à chaque représentation il y a des dépenses, explique Solange Drouin.

Il faut que la salle soit remplie à 70 % pour qu'on commence à faire nos frais, soulève-t-elle.

Une programmation COVID

Malgré tout, l'industrie s'adapte et offre des représentations pensées dans un contexte de pandémie. On travaille avec ce qu’on a présentement comme mesure, on planifie, on espère que ça tienne et on s’ajuste constamment, fait savoir le directeur des communications au Grand Théâtre de Québec.

La Palais Montcalm offre également une programmation adaptée. On a adapté un plan de salle, ce qui nous permet de mettre en vente des spectacles pour lesquelles il n'y avait pas de billets vendus, affirme la directrice des communications, Claudie Lapointe.

Des sièges sont vides et un micro sur une scène également vide.

Les salles de spectacle ont subi d'importantes pertes financières depuis le début de la pandémie.

Photo : getty images/istockphoto / PinkBadger

Si c’est impossible de présenter ces concerts-là en 2021, on verra à les reporter et on suit la situation, ça peut changer très vite, mais on ne veut pas se mettre sur pause.

Claudie Lapointe, directrice des communications du Palais Montcalm

La directrice générale de l'ADISQ, Solange Drouin, rappelle que les spectacles représentent la majorité des revenus de l'industrie. En attendant, les Québécois doivent s'attendre à d'autres types de prestation s'ils veulent appuyer les artistes et les artisans du milieu.

C’est sur que ce n’est pas le spectacle que vous attendiez [...] mais ça peut être une autre forme de spectacle, souligne-t-elle.

Connaissez-vous bien la politique américaine?
Présidence américaine
COVID-19 : le nombre de cas en temps réel
Coronavirus
Royaume-Uni : plusieurs personnes poignardées à Birmingham
Agression
Soldats morts : Trump demande le renvoi d'une journaliste qui a confirmé ses propos
Politique américaine
La propagation de la COVID-19 dans des bars de Québec sème l’inquiétude
Santé publique

Let's block ads! (Why?)